« Folk pour tous » : alors on danse

L’association champagnolaise vous propose des danses plaisir, tantôt collectives tantôt de couple.

69
Joie et convivialité assurées aux danses folk (à droite le président Rémy Bessot).

Tous les danseurs de folk vous le diront : cette discipline devrait être remboursée par la Sécurité sociale ! Méconnues (parfois confondues avec les danses country made in USA, qui n’ont rien à voir), les danses folk permettent de swinguer –sans technicité excessive- en rondes, en chaînes, ou en couple. C’est pourquoi « Folk pour tous » entame sa 9e année de cours explique Rémy Bessot, président-fondateur de l’association champagnolaise. Une association qui a tenu son assemblée générale le 13 septembre et se fait connaitre grâce à son groupe Champa’folk, créé pour montrer sur scène la richesse et la variété de ces danses venues de toute la France, l’Europe, voire au-delà. Depuis l’an dernier en effet, un nouveau cours est venu enrichir la palette des possibles : Didier Jacquot, secrétaire de l’association, propose de s’initier aux danses israéliennes les lundis. Des danses joyeuses, entrainantes, ancrées dans une discrète spiritualité. « Et des danses appréciées, avec une vingtaine de participants la première année » se réjouit Rémy Bessot.
Un autre cours, proposé par Monique Paquelier, permet de progresser sur un répertoire de danses plus générique, mais ludique. « L’association s’est ouverte sur d’autres danseurs de l’Ain et de Corrèze » rappelle Rémy Bessot : une belle et originale initiative qui permet « d’apprendre les danses de là-bas et vice-versa » durant une semaine d’échanges. En revanche, même si les jeunes s’éclatent en bal folk, la ruralité n’aide pas à leur recrutement : dommage…. Pour 2019-2020 « Folk pour tous » reconduira des animations à succès : réveillon du nouvel an à Ney (qui draine des danseurs venus de Saint-Claude, du Haut-Jura et même de l’Ain). Contrairement à Champagnole, le haut-Jura n’a en effet selon Remy Bessot pas la chance de pouvoir pratiquer… Une raison de plus pour dire à Champagnole : alors on danse ?

Reprise des cours à partir de la mi-septembre à l’école maternelle de Valentenouze (Champagnole). Contact : 06 83 13 29 02