Festival de films documentaires Alimenterre : c’est parti !

La 12e édition se déroule jusqu’au 30 novembre en France et dans plusieurs pays du monde. Retrouvez les rendez-vous dans le secteur lédonien cette semaine.

42

Evénement incontournable sur l’alimentation dans le monde, conçu par le CFSI et coordonné par un grand réseau d’acteurs, la 12e édition du festival Alimenterre est en cours et se déroule jusqu’au 30 novembre en France et dans plusieurs pays du monde.

La programmation cette année offre un autre regard sur le monde autour de nombreux débats. Quelle place pour les femmes dans l’agriculture ici et là-bas ? La mobilisation citoyenne, levier pour faire avancer le droit à l’alimentation ? Que se cache-t-il derrière les produits de consommation comme le quinoa et le chocolat ? La pêche artisanale peut-elle nourrir la planète ? Un élevage durable et respectueux des éleveurs et des animaux est-il vraiment possible ? La restauration collective, levier pour faire avancer le consommer local ? Quelles politiques agricoles et commerciales pour permettre aux agriculteurs de France et d’ailleurs de vivre dignement ?

En Bourgogne / Franche-Comté, le festival est relayé et coordonné par le collectif RéCiDev depuis de nombreuses années. Cette année, ce sont plus d’une soixantaine de structures qui se sont mobilisées pour proposer des séances scolaires et des séances tout public dans toute la région.

Les rendez-vous cette semaine

« Les dépossédés », ce mardi 12 novembre, de 20 h 30 à 23 h, à la salle des fêtes de Briod. Film-débat organisé par Attac 39 avec la participation de la Confédération paysanne du Jura. Plus d’infos à claude.piron39@gmail.com

« Poisson d’or, poisson africain », ce vendredi 15 novembre, à 20 h 30, à la salle des fêtes de Conliège. Ce film traite de la pêche artisanale. Il témoigne des conditions de vie très difficiles des travailleurs du port de Casamance au Sénégal. Véritable point névralgique de l’économie de la région, ce port vit d’une pêche artisanale qui permet d’offrir une source de protéines bon marché à l’ensemble de la sous-région. Elle implique néanmoins des conditions de travail extrêmement difficiles et l’utilisation de ressources menacées, comme le bois pour fumer les poissons. L’installation d’usines de transformation du poisson et d’une pêche industrielle pourraient bouleverser ces savoir-faire artisanaux, les modes de vie de ceux et celles qui en vivent, tout comme l’environnement ! Accueil le Valtroquet, café associatif socialement culturel, dès 18 h 30. Plus d’informations à revigny.cafe@gmail.com

« Burkinabé Bounty, agroécologie au Burkina Faso », ce vendredi 15 novembre, de 20 h à 22 h, à la salle communale de Crançot, en présence de témoins du Burkina-Faso. Organisateur : CCFD Terre Solidaire. Plus d’informations sur b.e.margerie@sfr.fr

Retrouvez toutes les projections sur www.alimenterre.org