Familles : mieux vous connaitre pour mieux vous aider

Grâce à l’UDAF du Jura, l’Observatoire des familles révèle des tendances très instructives sur la composition, le modus vivendi, et les perspectives des fratries du 21e siècle…en particulier les familles nombreuses.

126
Près de 80% des parents du Jura se déclarent heureux de leur situation familiale.

« Mieux connaitre les familles du département pour mieux les accompagner et mieux les représenter auprès des pouvoirs publics » : selon l’UDAF (Union départementale des associations familiales) du Jura et son président Hubert Gremaud, les évolutions sociétales (travail des deux parents, éloignement des grands-parents, etc.) ont modifié le noyau familial. En particulier pour les familles nombreuses, qualificatif jadis réservé aux 4 enfants et plus, et désormais admis pour les 3 enfants et plus. Mais comment vivent ces familles nombreuses et moins nombreuses ? Réponses avec Sandrine Eme, chargée de mission à l’URAF Bourgogne Franche-Comté

Les familles de 4 enfants se raréfient

4,5% : c’est le pourcentage de familles de 4 enfants et plus. Un chiffre en constante diminution ces 40 dernières années, puisqu’il était autrefois d’environ 12, 5%. On compte toutefois 6.234 familles nombreuses dans le Jura, dont 75% composées de 3 enfants. Selon les parents de celles-ci, une question de philosophie de vie et de développement personnel…

Quand les cordons de la bourse coincent…

« Gérer et respecter un budget » : cette 1e préoccupation des familles l’est a fortiori pour celles qui sont nombreuses. 73% de celles-ci n’ont presque « aucune marge de manœuvre » selon Sandrine Eme. « 31 % des actifs confient même avoir des difficultés à se concentrer sur leur travail, du fait des fins de mois délicates » précise-t-elle. Enfin « 43% des familles souhaiteraient obtenir des aides financières directes » pour boucler les fins de mois. D’où les combats menés par l’UDAF du Jura (lire encadré). Des aides financières intra-familiales existent certes, mais réservées la plupart du temps à un dépannage ponctuel ou à un investissement conséquent (voiture par exemple).

Un accompagnement social très efficace

Les aides financières ponctuelles n’ont parfois que l’effet d’un cautère sur une jambe de bois. C’est pourquoi l’UDAF propose un service d’accompagnement social efficace. Selon Olivier Bonnot, directeur de l’UDAF, cela permet une bien « meilleure prise en charge » sur le moyen terme. A tel point que le besoin d’aides directes s’estompe alors (pour 94% des familles accompagnées).

L’ainé, « troisième pilier » de la famille

49% des parents reconnaissent demander davantage à leur aîné qu’aux autres enfants. Un constat peu surprenant, car la 2e problématique des familles nombreuses relève de la « gestion du temps » en famille, et par conséquent du temps à accorder aux enfants.

Hubert Gremaud (à d.) et la direction de l’UDAF ont vraiment plaidé pour le développement des enfants.

Comment aider les familles ?

Selon Hubert Gremaud, « la nomination d’un Secrétaire d’Etat spécifiquement en charge de la politique familiale » serait une grande avancée. Tout comme l’indexation des prestations familiales -notamment les allocations familiales- sur le coût de la vie. Côté budget, l’UDAF milite pour « tenir compte systématiquement de la composition familiale pour la tarification des services développés par les collectivités territoriales ». Enfin l’UDAF du Jura souhaite promouvoir la carte « familles nombreuses ».

Plus d’information sur : www.carte-familles-nombreuses.fr
Informations et contact : www.udaf-jura.fr/03 84 47 04 17