Famille d’accueil pour chats, ça vous tente ?

Marie Sophie Fahim est une amoureuse des chats. Elle recueille les chats errants, les amochés de la vie, les boiteux, les abandonnés, les vieux animaux pour leur offrir une digne fin de vie.

0
74

Marie Sophie est famille d’accueil pour trois associations, et met à l’abri tous ces minous qui seront proposés à l’adoption, une fois soignés si besoin, sociabilisés, identifiés, stérilisés et primo vaccinés, bien évidemment.
Elle a transformé une chambre de sa maison et un hangar en accueil pour les matous !
” Les repas, les soins, la sociabilisation, les câlins, le nettoyage me prend environ deux heures par jour (un petit sourire aux lèvres) dit-elle. Je nourris également chaque jour, une dizaine de chats errants, qui ont été stérilisés avec des bons délivrés en mairie.
C’est avec joie que j’ai appris la signature de la convention de la mairie d’Auxonne avec la SPA de Biarne. J’accueille actuellement, une dizaine de chats, plus les quatre de la maison, dont trois issus de la rue ! Les associations pour lesquelles je m’investis me fournissent croquettes, pâtées et litières,  j’organise une collecte tous les deux mois avec l’aide de trois ou quatre bénévoles, selon les disponibilités.
J’ajouterais qu’il n’y a jamais assez de famille d’accueil, plus le nombre est élevé, plus les sauvetages seront multipliés. Les associations ont un partenariat avec la clinique vétérinaire de Saint Usage où sont stérilisés et identifiés les chats. Les gens qui prennent des bêtes devraient obligatoirement stériliser et identifier leur animal, ça éviterait toute cette misère. Il y a également trop de chats perdus, SÉCURISEZ VOS FENÊTRES ET BALCONS. Un chat ne se débrouille pas tout seul et ne retrouve pas toujours son chemin s’il est perdu, d’où l’importance de l’identification par tatouage ou/et puce. On recherche encore et toujours des familles d’accueil. Pour les amoureux des chats, pour ceux qui veulent de la compagnie, qui veulent sauver, aider, rendre service aux associations et aux animaux, sans engagement de leur part et sans frais, postulez ! Chat’l’heureusement !” conclut-elle.
Marie Sophie est bénévole. Elle travaille dans l’ombre, discrètement, pour le bien-être de tous ces miséreux et sa plus grande joie, c’est de les voir quitter sa maison dans les bras de leurs nouveaux maitres.