Exposition : un mois Inuit inouï

0
15
La cabane d'hivernage de Paul Emile Victor a cédé place à un camaïeu de pimpantes maisons Groënlandaises.

Pour préparer l’entrée dans l’hiver, quoi de mieux qu’une immersion au milieu des icebergs et des fjords Groënlandais ? La bibliothèque de Champagnole vous sert une exposition photo des clichés pris par Paul Emile Victor durant les hivers 1934-1936. Des tranches de vie et des « gueules » explicitées par une conférence introductive donnée début octobre par Vincent Vallet, médiateur à l’Espace des mondes polaires de Prémanon. Selon lui le célèbre ethnologue jurassien a vécu « comme un inuit » au milieu de ce peuple alors préservé de toute intrusion externe.
D’où une alimentation alors  « constituée à 90% de viande » (phoque, renne, ours) sans dédaigner toutefois poissons ou narval, et un habitat communautaire où environ 25 personnes (dénudées du fait de la chaleur de leur cabane d’hivernage) passaient ensemble les 8 longs mois d’hiver. Des conditions de vie complètement givrées qui ont bien évoluées, dérèglement climatique ‘aidant’. Selon Vincent Vallet, les bateaux effectuant des transits mondialisés peuvent désormais emprunter le passage Arctique, plus court et moins cher (absence de péage) que la traditionnelle traversée du canal de Suez.

A suivre : exposition Paul Emile Victor visible jusqu’au 30 octobre à la galerie éphémère (au dessus de l’office du tourisme de Champagnole). Nombreuses animations pour petits et grands : atelier d’écriture, atelier graphique ou laine cardée, lectures, etc.).
Contact : 03 84 53 01 08.