Municipales : Paule Petitjean rejoint Christophe Bois

C’est un « coming out » qui en surprendra certains : Paule Petitjean, conseillère municipale naguère de gauche (PS), figurera sur la liste de Christophe Bois (LREM) en vue des municipales 2020 à Lons. Rencontre.

662
Paule Petitjean a été proviseur du lycée Jean-Michel à Lons de 2002 à 2011.

« Je reste fidèle à mes valeurs, mais je fais une entière confiance à Christophe Bois ». Le 14 septembre, Paule Petitjean, conseillère municipale siégeant initialement dans les rangs de l’opposition a pris position en vue des élections municipales de mars 2020. Elle figurera sur la liste conduite par Christophe Bois et Sophie Oblinski. Une surprise pour ceux qui ne la connaissent pas, mais qui s’explique par plusieurs motivations.
A commencer par une certaine déception à l’égard certains hommes politiques de gauche. « J’ai mal vécu le départ de Marc-Henri Duvernet (ex-chef de file du PS lédonien, N.D.L.R.), qui nous a laissé au milieu du gué » confie sans amertume celle qui a également subi un coup de Trafalgar de Jean-Claude Wambst (PS) : évincée de sa campagne pour les sénatoriales, Paule Petitjean a néanmoins été élue conseillère municipale à Lons-Le-Saunier, dans une opposition où elle se sent désormais moins à sa place.
Mal à l’aise face aux « joutes oratoires ou aux batailles de chiffres » assez courantes lors des conseils municipaux, elle préfère de loin miser sur « l’intelligence collective et l’humain » qui constituent le cœur de son engagement en politique.

« J’entends apporter ma sensibilité sociale »

Plutôt discrète et femme de consensus, elle cultive avec Christophe Bois une proximité fondée dans le creuset professionnel. Tous deux chefs d’établissement dans l’Education nationale, des liens d’estime ont vu le jour : « Christophe Bois m’a séduite par son ouverture et son côté facilitateur ».
Au sein du CCAS, Paule Petitjean veille à « réduire les inégalités » au plan local. Et s’est vers « les femmes âgées avec une petite retraite » que son cœur penche : « Certaines n’arrivent pas à joindre les deux bouts, il faut leur proposer des coups de pouce » suggère-t-elle.
« Je ne serai pas la caution de gauche de Christophe Bois, mais j’entends apporter ma sensibilité sociale » précise-t-elle, une sensibilité qui promeut également le maintien à domicile des seniors. « J’y crois beaucoup »…à condition de rénover un hyper-centre ville vétuste et inadapté.
Paule Petitjean espère également épauler Christophe Bois sur les questions éducatives. Education, solidarité, écologie : voilà qui résume assez bien celle qui pourrait figurer en bonne place sur cette liste de rassemblement.

Stéphane Hovaere

Parcours de l’ex-proviseur du lycée Jean-Michel

Paule Petijean a fait toute sa carrière dans l’éducation nationale : d’abord professeur d’allemand, elle devient documentaliste avant de passer le concours de chef d’établissement. Après pas moins de 26 établissements, elle prend la tête du lycée Jean-Michel à Lons de 2002 jusqu’à 2011, et vit à Crançot depuis 2013. Outre la politique, elle mène de front ses engagements associatifs, en particulier à « Peuples solidaires » afin d’aider le Burkina Faso et l’Afrique.