Éoliennes : le projet de la basse Joux avance

Le dernier conseil de la communauté de communes Champagnole Nozeroy Jura a permis de faire le point sur ce dossier, ainsi que sur le soutien du commerce et de l’artisanat.

193
Les six éoliennes s'implanteraient à l'orée de la forêt de Joux, entre Andelot et Censeau.

Entre Andelot et Censeau, l’implantation de ce projet éolien est prévu sur des parcelles municipales à l’orée de la forêt de la Joux, appartenant à quatre communes : Esserval-Tartre, Plénise, Censeau et Mièges.
Les maires et les conseillers des municipalités concernées sont pleinement engagés dans ce  projet visant à assurer la transition énergétique de leur territoire. Six éoliennes d’une puissance unitaire de 3 MW sont prévues (dont une sur Mièges et une sur Plénise), un peu moins hautes que celles de Chamole a précisé Jean-Noël Ferreux, maire d’Esserval-Tartre. Selon lui, le mât de mesure qui clignote dans la forêt a rendu des conclusions encourageantes : 30 % de vent supplémentaires par rapport aux prévisions. Les feux étant au vert, le dossier officiel a été déposé en préfecture début juin. Le projet porté par le développeur Opale Energies Naturelle -basé près de Besançon- permettrait de garder une distance d’au moins 1,5 km entre les éoliennes et les premières habitations.

Les commerces mieux soutenus

La communauté de communes Champagnole Nozeroy Jura (CNJ) a attribué une subvention de fonctionnement de 3.000 € à l’UCIA champagnolaise pour alléger ses frais fixes (loyer, électricité). Le but est clair : soutenir le développement du commerce et de l’artisanat sur le territoire. Une autre subvention exceptionnelle de 3.000 € a également été accordée au titre de l’opération commerciale « Fêtes des mères » : 73 clients ont ainsi vu leur shopping effectué chez un commerçant partenaire être remboursé, pour une dotation globale de 6.039 €.