Entreprises : (r)évolution dans le management

Le management vertical a fait son temps. Avec un taux de chômage proche de 6% et l’arrivée des générations X, Y et Z, l’heure est désormais à l’information et la participation.

203
Une centaine de décideurs jurassiens ont participé à ce forum comprenant des ateliers pratiques.

Changement d’horaire, de manager, de logiciel, d’outil de production : pour s’adapter à un marché en perpétuelle évolution, les changements ne manquent pas en entreprise (tout comme dans le domaine public d’ailleurs).
« Comment les réussir ? » a fait l’objet d’un forum annuel regroupant à Lons-le-Saunier, une centaine de dirigeants, de managers ou de responsables ressources humaines (RH) venus de tout le Jura. Pour la CCI du Jura qui l’organisait avec la plateforme RH Jura, il s’agissait avant tout de « favoriser les bonnes pratiques », pour soutenir par ricochet l’emploi et les entreprises a expliqué Rachel Theureaud, responsable RH à la CCI.

Moins de management vertical et davantage de transversalité…

Avec un taux de chômage à l’étiage (6% environ dans le Jura), les salariés se trouvent en position de force, et les jeunes générations Y ou Z posent de nouvelles conditions : « L’entreprise est elle assez bien organisée pour me laisser du temps pour moi ou ma famille ? Quelle ambiance au travail, et quelle qualité de vie ? » prennent désormais le pas sur les considérations salariales assure Rachel Theureaud.
Et ces jeunes (ou moins jeunes) n’hésitent pas à aller voir ailleurs si le management et l’organisation ne sont pas à la hauteur, ou s’ils ne sont pas « bien informés, et capables de participer aux décisions ».
En d’autres termes, moins de management vertical et davantage de transversalité.
Par exemple, « un changement d’horaire brusque peut susciter un tollé et braquer les collaborateurs » illustre Rachel Theureaud. « Il vaut mieux préparer le changement, structurer ses étapes, et accompagner les collaborateurs qui à défaut pourraient ressentir incompréhension, colère, peur, etc. ».
L’essentiel étant que les collaborateurs trouvent un sens au changement opéré, afin de co-construire un projet solide. Ce qui suppose que les managers eux-mêmes de remettent en cause et évoluent vers du coaching…