Ensembl’ tisse des liens depuis un an

96% des bénéficiaires sont satisfaits des services ou du dialogue créés par des bénévoles à Champagnole.

62
Les bénévoles ont été remerciés par les élus en mairie de Champagnole.

Que faire quand la solidarité, le partage, la communication se distendent ? Quand les mille et uns échanges qui existaient se réduisent comme peau de chagrin au fil des ans ? Plutôt que de céder à la morosité, le CCAS (centre communal d’action sociale) de Champagnole a mis en place une initiative locale baptisée Ensembl’. Selon Ghislaine Benoit, adjointe à la cohésion sociale, il s’agit de développer un réseau de personnes « mobilisées pour le vivre ensemble, afin de renforcer l’entraide entre voisins à Champagnole ».
A l’issue de sa première année de fonctionnement, un bilan encourageant a été dressé dernièrement en mairie de Champagnole.
« 54 seniors ont pu bénéficier des services des 22 bénévoles déjà recensés, et 96% des bénéficiaires sont satisfaits » a expliqué Guillaume Menant, directeur du CCAS. L’accompagnement et le transport à un rendez vous (médecin coiffeur, pharmacie, etc.) ou une visite à domicile représentent 55 % des interventions. « Le reste des demandes se divise équitablement entre l’aide aux petits travaux (monter un meuble, changer une ampoule), l’aide aux courses, les visites de courtoisie, etc. ». Il n’est d’ailleurs pas rare qu’un lien se crée : « Un certain nombre de bénévoles sont retournés spontanément chez les personnes qu’elles avaient accompagnées ou visitées. Il n’est pas rare également que certaines demandes, comme les demandes de déplacements se terminent par une visite de courtoisie » a noté Guillaume Menant.

Un appel à d’autres bénévoles

Ghislaine Benoit se félicite donc de ce début mené en collaboration avec les services d’aide à domicile, l’association 1000 services, les ateliers du CCAS, et le CLIC Jura Séniors. Elle a lancé un appel pour que d’autres bénévoles se manifestent, en leur laissant l’entière liberté de répondre ou non à une demande, en fonction de leur disponibilité et de leurs compétences. Ceux-ci sont néanmoins sélectionnés et doivent remplir une charte de « bonne conduite » afin d’assurer la fiabilité du système.
« Il n’y a pas non plus de concurrence avec des professionnels, puisqu’il s’agit uniquement de dépannage » a précisé l’adjointe au maire. Ensembl’ ne pourra donc pas intervenir à la place d’un taxi par exemple. Pour se développer, le réseau distribuera des flyers via les commerçants fédérés au sein de « Champa sympa » a annoncé Ghislaine Benoit, de même que via le portage de repas à domicile. D’autres améliorations sont envisagées, par exemple pour informer les bénévoles d’une nouvelle demande.

Contact CCAS : 03 84 53 01 31/ccas@champagnole.com