En ouvrant le lundi, Fabienne Moreau s’adapte pour la survie de son épicerie

Depuis quelque temps, l'épicerie de Fabienne Moreau est fermée le dimanche matin et ouverte le lundi matin de 8 heures à 13 heures : une stratégie commerciale qu'elle a adoptée depuis l'ouverture de grandes surfaces auxonnaises le dimanche matin.

939
Fabienne Moreau.

« La baisse de mon chiffre d’affaire du dimanche matin a chuté avec l’ouverture de grandes surfaces auxonnaises également le dimanche matin. A titre indicatif, j’avais une caisse en moyenne de 1 200 € avant et en dernier lieu j’arrivais à peine à 300 € », indique Fabienne Moreau.
« Aussi, en ouvrant le lundi, je touche une autre clientèle : les employés qui travaillent au centre-ville ou les lycéens par exemple. D’autre part, j’ai diversifié mon activité en faisant relais-colis, ce qui en même temps, permet à d’autres publics de pousser la porte de mon épicerie
 », poursuit celle qui retrouve ainsi, un chiffre en caisse acceptable.

Une autre organisation.

Depuis la fermeture de l’épicerie le dimanche, Fabienne Moreau a gagné en terme de confort de vie privée : « Désormais je peux consacrer mon samedi soir aux sorties par exemple et passer mon dimanche en famille. Mes démarches habituelles auprès des fournisseurs ou autres se font désormais le lundi après-midi », explique Fabienne Moreau qui semble avoir trouvé la parade pour continuer à faire vivre son commerce du centre-bourg, rue Antoine Masson.