Emploi franc : un exemple gagnant-gagnant chez Rubin

L’entreprise de nettoyage est une des premières dans le Jura à avoir signé un emploi franc. Un dispositif attractif…

0
101
Le préfet David Philot est venu échanger sur les différents dispositifs qui existent pour faciliter les embauches.

Une vingtaine d’emplois francs ont déjà été signés dans le Jura. Cela concerne par exemple Usoyan Ishkhan, 36 ans, embauché au sein de l’entreprise de nettoyage Rubin, forte d’environ 80 salariés.
Arrivé de Saint-Claude à Lons il y a un an pour la scolarité de sa fille, ce monsieur discret a effectué un stage chez Rubin. « Il est revenu de façon insistante pour demander à continuer à travailler chez nous », raconte sa patronne, Anne Rubin, qui a finalement pu l’embaucher en CDI à temps plein le 19 octobre dernier.
« Il donne satisfaction. Il fait partie des 20 % d’hommes qui travaillent dans notre entreprise. » Usoyan Ishkhan est chargé des chantiers en bio nettoyage dans les pharmacies et dans le secteur paramédical. Il est motivé par le travail et l’équipe. Ses horaires – 5 h / 12 h – correspondent avec sa vie de famille. Il est ainsi disponible pour ses enfants l’après-midi.

Prime à l’embauche

Signer un emploi franc permet à toute entreprise ou association de bénéficier d’une prime à l’embauche pour le recrutement en CDI ou en CDD d’au moins six mois d’un résident d’un quartier prioritaire de la politique de la ville. Le montant de l’aide pour une embauche à temps plein est de 17 000 euros sur trois ans en CDI et 8 000 euros sur deux ans en CDD d’au moins six mois. Un deuxième emploi franc devrait bientôt être signé chez Rubin.
« Notre motivation première est de trouver les personnes motivées et compétentes. Ce n’est pas l’aide financière ! », précise Anne Rubin, qui a été avertie de ce dispositif par les services de Pôle emploi.