Emilie Barbe reconvertie en tapissier d’ameublement crée « Entre 2 Temps »

Le parcours d'un changement…

294
Emilie Barbe.

 

Émilie indique : « Ce qui m’a amené là c’est l’envie de changement, je voulais faire autre chose après plusieurs années dans le social. Plus jeune j’ai préparé un BTS d’Architecture Intérieure mais n’ai pas poursuivi dans cette filière. J’ai cependant toujours gardé cet attrait particulier pour le travail en atelier et un goût pour tout ce qui touche les créations manuelles et l’aménagement intérieur. Le fait de retaper des objets me semblait vraiment intéressant. Il y avait cet axe qui consiste à travailler avec des belles pièces, chargées d’histoire, pour ensuite leur apporter un nouvel usage par la remise en état ; c’est une manière de prolonger leur vie et je suis sensible à cela ».

Ce constat fait, Émilie reste ouverte à une nouvelle formation afin de compléter ses connaissances. Au cours de sa reconversion, elle découvre le métier de tapissier et a immédiatement un fort attrait pour cet art. Elle se lança donc dans une formation d’un an pour la préparation du CAP de tapissier sièges, en 2014, dans l’objectif de s’installer ensuite. Il a fallu un peu de temps pour trouver un espace de travail suffisamment spacieux et pratique. Émilie a dû démarrer son activité dans une petite pièce de son logement mais aujourd’hui c’est chose faite, elle a son propre atelier. Une dépendance à proximité de son habitation lui permet de travailler aisément depuis septembre 2018. Elle peut non seulement mener à bien son activité de rénovation mais aussi accueillir la clientèle.

Sièges rénovés.

S’adapter aux besoins de chacun : une priorité !

Émilie aime son travail mais elle porte aussi une attention particulière à ses clients en s’adaptant à leurs besoins mais aussi à leur budget ; c’est quelque chose d’important pour elle. Il est aussi essentiel de bien étudier ce à quoi servira l’objet rénové car selon son usage ce ne seront pas les mêmes matériaux et couleurs qui seront proposés. Le choix peut se tourner vers le traditionnel ou quelque chose de plus moderne. Il y a un temps important consacré à la discussion avec les personnes qui sont en demande de faire rénover leurs sièges. Il est essentiel de bien comprendre ce qu’ils souhaitent, pouvoir les conseiller au plus près de leurs besoins.
Émilie explique : « J’oriente les personnes selon leurs goûts, l’environnement où se situera l’objet, l’usage ».
La jeune femme peut intervenir sur tout le Grand Dole et sur un rayon plus global et il faut noter qu’elle peut aussi se déplacer à domicile quand nécessaire.

Duo sièges.

La manière de travailler, c’est aussi un état d’esprit

Émilie est membre du groupement mis en place par la Chambre de Métiers et de l’Artisanat Interdépartementale de Franche-Comté et qui permet d’identifier, de répertorier et de promouvoir les artisans réparateurs via la marque Répar’Acteurs. A l’heure de la consommation responsable, c’est une manière de mettre en avant les artisans réparateurs qui essaient, étant donné leur manière de travailler, de limiter leur impact sur l’environnement, notamment en maitrisant mieux leurs déchets et en les réduisant au maximum. Être une entreprise de proximité, c’est une manière aussi d’avoir un impact positif sur l’environnement avec moins de transport. L’idée est bien de réparer plutôt que de remplacer ! Cet état d’esprit correspond bien à ce qu’Émilie veut véhiculer.

Matériel et matériaux

En ce qui concerne les matériaux utilisés, ils seront différents selon la manière de travailler ; Par exemple, si le choix se tourne vers la façon traditionnelle, c’est le crin végétal (fibres de noix de coco) et animal qui sera utilisé ; ce dernier sert surtout pour les finitions du rembourrage. Il y a aussi la manière « moderne » de rembourrage en se servant de mousse synthétique à forte résistance et haute résilience. Là encore, le choix sera fait par le client.
Ce qui joue aussi c’est de savoir si tout est à refaire sur cet objet concerné ou seulement une partie. Émilie peut être amenée à faire de la petite menuiserie mais lorsque les réparations sont trop importantes et demandent des savoirs en ébénisterie plus larges alors elle peut faire sous-traiter par un professionnel spécialiste.
Pour les tissus, il est à noter qu’ils sont fournis par différents fabricants-distributeurs européens. Les matières peuvent concerner des tissus classiques ou contemporains en coton, polyester, velours, sky, synthétique ou même cuir. Pour les finitions de sièges, il est possible de poser des clous ou une passementerie tel que le galon. Les finitions peuvent être visibles et faire partie de la décoration de l’objet ou invisibles et ne concerner que la tenue finale.
Émilie est parfois sollicitée pour faire des coussins avec leurs housses ou des petits objets en tissu.

Canapé.

Projets à venir

Émilie souhaite proposer de nouvelles choses pour l’année 2019. Tout d’abord, elle aimerait se lancer dans la fabrication de rideaux et doubles rideaux, ce qui permettra de pouvoir concevoir la décoration tissu de l’ensemble d’un salon, par exemple, des sièges jusqu’aux voilages.

Ce qui semble aussi intéressant c’est de proposer des cours de petite tapisserie aux particuliers afin qu’ils puissent apprendre les bases de cet art et se rendre compte de tout le processus de rénovation, du démontage à la finition.

Pour se faire connaitre, Émilie a déjà participé aux Galeries Ephémères de Dole, l’été, ces trois dernières années et participe pour la première fois aux Boutiques éphémères de Noël cette année. Elle souhaite poursuivre car il est toujours intéressant de parler de son métier, d’échanger avec d’autres professionnels, des touristes et des visiteurs de tous les horizons. C’est une manière aussi de progresser dans ses idées… chaque professionnel continue d’évoluer…

 

Contact :
Emilie Barbe « Entre 2 Temps » 29 rue des Sources  39100 Goux
Tél : 06.88.67.85.30
E-mail : contact@entredeuxtemps.fr
Site : www.entredeuxtemps.fr et aussi Entre2temps sur Facebook