L’invitée de la semaine : Elsa Puls

0
31
Photo : Patrick Moriame.

Elsa, les Jurassiens suivent votre évolution dans le milieu de la musique surtout depuis votre participation au Tremplin Zik’ en 2013. Pouvez-vous nous rappeler votre parcours ?
Le Tremplin Zik’ m’a permis de faire pas mal de concerts dont les premières parties de la Madeleine Proust début 2014 et la première partie de Kyo en 2015. Entre-temps j’avais aussi gagné le tremplin du Bouche à oreille en 2016 et le Mytremplin du Conseil départemental fin 2015 ce qui m’avait permis de faire la première partie de Superbus fin 2016. J’avais aussi fait cette année-là la Nouvelle Star.

Vous êtes désormais en Belgique depuis cinq ans. Où en êtes-vous dans vos études ?
J’ai étudié pendant trois ans pour obtenir ma licence en chant lyrique à l’IMEP à Namur (Institut royal supérieur de musique et de pédagogie). Je suis partie désormais sur une formation assistante pharmacie.

 Vous avez fait le choix de participer en Belgique à l’émission The Voice. Pourquoi ?
Ce n’est pas mon choix, mais celui de mon copain qui voulait absolument m’inscrire. Il l’a un peu fait dans mon dos et il a bien fait puisque je suis allée jusqu’en demi-finale. Cela a été une longue aventure de près d’un an.

Qu’en avez-vous retiré ?
C’est une superbe expérience. Cela m’a permis de rencontrer de nouvelles personnes. J’ai mieux découvert l’univers de la télévision et cela m’a servi sur mon aisance scénique. Et puis j’ai retravaillé mon chant que j’avais oublié depuis un an. Une très belle aventure autant musicale qu’humaine.

 

Votre prestation avec BJ Scott et Jérémie Makiese a été très remarquée. Du coup, vous allez vous produire ensemble. Deux dates dans le Jura ou plus ?
En France, il y a deux dates dans le Jura. Mais en Belgique, il y a plusieurs dates prévues sur l’été.

Comment le spectacle se prépare en amont ?
Il y a toute la partie organisation avec ma maman et Eddy du Tremplin Zik’, Orgelet avec l’école de musique. Ce n’est pas simple cette partie administrative avec le contexte sanitaire.
Avant de venir dans le Jura, je vais faire des spectacles avec BJ donc ça va servir de répétition. J’ai un concert samedi (NDLR le 10 juillet dernier) en Belgique donc ça va me permettre de préparer ma première partie, travailler sur des reprises et des compos, ne pas perdre le fil.

Quel va être le contenu de ce spectacle ?
J’ai la chance de faire la première partie où ce sera un mélange des reprises de The Voice et mes compos. On enchainera avec BJ, des chansons en trio avec Jérémie et d’autres chansons où on sera plus sur les chœurs. C’est vraiment très sympa, très intimiste. BJ sera à la guitare et son manager à la batterie. Que les gens réservent, la culture reprend et ça va être vraiment sympa.

Et pour la suite ?
Fin septembre, la commune dans laquelle j’habite m’a proposé un petit concert pour inaugurer leur salle de spectacles. Après je vais me concentrer sur ma dernière année de formation, mais si on me propose des dates, je ne dirai évidemment pas non.

Est-ce que vous pouvez retenter The Voice, le faire peut-être en France ?
C’est la grosse question. Pourquoi pas dans quelques années, tenter The Voice France. Je ne sais pas si je serai encore « dans le mood ». Je ne dis pas non si je suis posée, que j’ai un métier… Il faut laisser aussi un petit temps d’attente après la Belgique.

 

Pratique. Mardi 27 juillet, à 20 h 30, à Bletterans, dans le jardin de la médiathèque. Vendredi 30 juillet, à 20 h 30, à Orgelet, dans le jardin du Barracuda. Tarifs : adulte 15 euros, enfant 10 euros. Réservation recommandée au 06 73 47 78 27 ou par mail à christel.puslecki@gmail.com.