Élections européennes : mode d’emploi

Pourquoi (et qui) voter ? Les prochaines élections européennes auront lieu dans tous les États membres de l'Union entre le 23 et le 26 mai 2019 pour élire les représentants au Parlement européen. Explications.

205

 

 

 

Ce seront les neuvièmes élections européennes, depuis le premier vote au suffrage universel direct en juin 1979, qui auront lieu ce dimanche.
Le principal changement par rapport aux élections de 2014 est la suppression des circonscriptions interrégionales au profit d’un retour à des listes nationales.
D’après le gouvernement, cette mesure devrait “permettre d’accroître l’intérêt des Français pour ces élections”.

Qui peut voter ?

Pour pouvoir voter, deux conditions doivent être remplies : avoir la qualité d’électeur et être inscrit sur les listes électorales.
Sont électeurs tous les Français et les ressortissants de l’Union européenne : âgés de 18 ans accomplis au plus tard le samedi 25 mai, n’étant pas privés de leur droit de vote, tant en France que dans leur pays d’origine.

Le mode de scrutin

Pour la législature 2019-2024, 79 représentants au Parlement européen seront élus en France à la représentation proportionnelle, sans panachage ni vote préférentiel, dans une circonscription électorale unique.
Les candidats constituent donc des listes nationales pour l’ensemble du territoire de la République.

Effectif des représentants au Parlement européen par pays

Les sièges sont répartis entre les listes ayant obtenu au moins 5 % des suffrages exprimés, à la représentation proportionnelle suivant la règle de la plus forte moyenne. Les sièges sont attribués aux candidats d’après l’ordre de présentation sur chaque liste.

Nombre de sièges par pays

Dans l’hémicycle, L’Allemagne se taille a part du lion avec 96 sièges.
Suivie par… la France (79), l’Italie (76), l’Espagne (59), la Pologne (52), la Roumanie (33), et les Pays-Bas (29). Viennent ensuite, avec 21 sièges chacun, la Suède, la Belgique, la République Tchèque, la Grèce, la Hongrie, le Portugal…
Le Royaume-Uni en comptait 73, redistribués proportionnellement depuis le Brexit.

Le contenu de la déclaration de candidature

Une déclaration de candidature est obligatoire pour chaque liste de candidats. Chaque liste doit comporter un nombre de candidats égal au nombre de sièges à pourvoir, soit 79 candidats. La liste doit être composée alternativement d’un candidat de chaque sexe. L’ordre de présentation des candidats détermine l’attribution des sièges.
La déclaration de candidature est faite collectivement pour chaque liste par le candidat tête de liste ou par un mandataire désigné par lui et porteur d’un mandat écrit.
Le ministère de l’Intérieur a publié le 12 décembre dernier un mémento à l’usage des candidats aux élections européennes 2019.
Memento accessible à l’adresse suivante : https://www.interieur.gouv.fr/Elections/Elections-europeennes-2019/Document-a-lattention-des-candidats-aux-elections-europeennes-2019

 

Historique des dernières élections

 2009
– à 12h : 14,81 %
– à 17h : 33,18 %
Taux de participation final (France métropolitaine) : 41,31%

2014
– à 12h : 15,70 %
– à 17h : 35,07 %
Taux de participation final (France métropolitaine) : 44,23 %

 

C’est arrivé près de chez nous, il y a 5 ans…

 

 

De nouvelles dispositions relatives aux réseaux sociaux, la veille et le jour du scrutin

A partir de la veille du scrutin à zéro heure, il est interdit de diffuser ou de faire diffuser par tout moyen de communication au public par voie électronique tout message ayant le caractère de propagande électorale (art. L. 49, second alinéa).
La publication de messages sur les réseaux sociaux le jour du scrutin qui ne revêtent pas un caractère privé au sens des règles de confidentialité de ces réseaux mais bien un caractère de propagande électorale est donc proscrite.
Par ailleurs, si le maintien en ligne d’un site ce jour-là reste possible, son actualisation la veille et le jour du scrutin est interdit. Les candidats doivent bloquer les discussions et commentaires entre internautes se déroulant sur leur site Internet la veille du scrutin à zéro heure.
Par ailleurs, s’agissant des fausses informations (“fake news”), les dispositions de la loi n° 2018-1202 du 22 décembre 2018 relative à la lutte contre la manipulation de l’information sont applicables à l’élection des représentants au Parlement européen.

Les résultats des élections européennes seront disponibles le dimanche 26 mai 2019 à l’adresse suivante : http://elections.interieur.gouv.fr