Elan Emploi et Elan Jardin, une même entité au service de l’emploi

L’association Elan de Lons le Saunier est composée de deux services, Elan Jardin qui est un Atelier Chantier d’insertion et Elan Emploi qui est une association intermédiaire qui a pour objectif de favoriser l’intégration sociale et professionnelle. Avant leur Assemblée générale, qui a lieu dernièrement, nous avons rencontré Muriel Wallaert, directrice, qui nous a parlé avec passion de son association.

0
386
Muriel Wallaert au centre et deux collaboratrices.

Elan Jardin est un Atelier Chantier d’insertion qui œuvre dans le domaine du maraîchage biologique et dans la production de confiture et de bocaux de légumes au sein d’un laboratoire de transformation. Les jardins se trouvent sur la commune de Nance et emploient 22 salariés en parcours professionnel. Ce sont des C.D.D. d’insertion de 7 mois à 2 ans :
« L’objectif est d’accueillir des personnes qui rencontrent des difficultés particulières pour rechercher et trouver un emploi. Ces personnes sont accompagnées par trois encadrants techniques et une accompagnatrice car le but est que la personne trouve de l’emploi ou une formation. Nous avons d’ailleurs un taux de sortie de 54% en sortie dynamique » confie Muriel Wallaert
La production est vendue sous forme de paniers à des clients adhérents avec 22 points de distribution sur le département. Les conserves quant à elles sont distribuées dans des magasins bio et de proximité.

Elan emploi, un service de proximité et des compétences

Elan Emploi accueille également des personnes rencontrant des difficultés. L’association propose du personnel aux entreprises ayant un surcroît de travail ou pour des remplacements ponctuels. Son champ d’activité est très large puisque ses clients sont les entreprises, les artisans, les collectivités locales et les associations.
« L’association reste employeur et met à disposition les personnes pour un laps de temps qui peut varier de quelques heures à un temps plein. Notre objectif n’est pas de garder les gens, mais le retour à l’emploi. Ce sont 150 salariés pour 5 permanents qui assurent l’encadrement ».
Le territoire d’intervention est le pays lédonien, il est vrai que la rentrée risque d’être difficile après une période de confinement, la reprise est progressive. Seules les collectivités locales ont des besoins nouveaux dus à la désinfection des locaux.

Des projets d’agrandissement et d’extension

Le marché du bio local est un secteur porteur où la demande est supérieure à l’offre. L’association recherche des terrains sur le secteur de Lons. Il y a également un projet d’agrandissement du laboratoire et de rénovation de l’ancien.
« Nous avons lancé l’expérimentation de produits de conserves diverses avec des produits cultivés ou de la sous-traitance de produits locaux comme la soupe, ce qui permettra un recrutement local et de nouvelles compétences. Il y a un marché avec ces soupes qui ont rencontré un succès fou. Les maraîchers sont amené à apporter leur surcroit de légumes ce qui réduit le gaspillage alimentaire ».
Malgré le contexte difficile, Elan reste un acteur majeur de l’économie sociale et solidaire et participe activement à préserver l’emploi en permettent des actions de formation, une démarche qualité, une recherche de développement sur des filières professionnelles et leur application au niveau régional.