« Du jamais vu » pour les investissements 2021 de Champagnole

Le dernier conseil municipal a entériné un budget prévisionnel 2021 en forte hausse, grâce au contexte covidien.

0
369
Les vélos électriques que Champagnole envisage de louer permettront de monter ou descendre plus facilement la côte d'Equevillon, par exemple. Archives Stéphane Hovaere.

“Je n’ai jamais vu cela depuis mon premier mandat en 2001 ! Il faut profiter des plans de relance de l’Etat, de la région, du département et de la communauté de communes” : la Covid n’a pas que des défauts car selon Guy Saillard, maire de Champagnole, de nombreux plans de relance ou de soutien permettront à la commune de voir l’année 2021 en rose. Grâce à de nombreuses subventions, une multitude de chantiers pourront être lancés : installation d’une tribune au stade des Louateaux (où le club de football a transféré toutes ses activités) pour 250.000 €, réaménagement de la rue Gédéon David pour 215.000 €, aménagement des chemins de Bellefrise pour 216.000 € (réfection et élargissement des allées principales), rénovation de la chaussée de la rue d’Ain (210.000 €) et de la rue Anne Franck entre autres, achat d’un tracteur 90 CV (90.000 €), consolidation de la fontaine de la mairie (25.000 €) parmi des dizaines d’autres exemples.

Une halle couverte pour abriter le marché

Sans oublier la consolidation du “Crassier” situé face au cimetière pour 816.475 € : selon Guy Saillard, il s’agit d’y créer un vaste espace pour permettre aux poids lourds d’y stationner. “Le week-end de nombreux camions stationnent à droite à gauche, car des chauffeurs routiers résident à Champagnole” a t’il expliqué. Outre leur regroupement, cet espace pourrait être utile dans le cadre de la fête foraine qui accueille d’ordinaire jusqu’à 20.000 badauds chaque année. Au coeur de la cité, la place du marché se transformera aussi en halle couverte grâce à une toiture bois : une étude financée à hauteur de 52.000 € a été votée en ce sens. “Nous le couvrirons de panneaux photovoltaïques pour la partie qui n’est pas située à l’ombre de la grande copropriété qui le jouxte côté Est” a précisé le premier édile. Pascal Tissot, adjoint aux finances tout sourire s’est fait écho de cette “manne” qui fait concurrence à celle du père Noël : au total “le budget prévisionnel 2021 atteint 3,528 millions € d’investissements contre 1,484 million € en 2020”. Plus du double donc…sachant que le recours à l’emprunt restera limité à 500.000 €, comme chaque année. Une excellente optimisation budgétaire pour la commune, sachant que toutes ces subventions ponctuelles étaient à prendre ou à laisser…

Le camping de Boÿse attractif

Pascal Tissot a également remarqué : ” Nous avons pris la bonne décision il y a 5 ans de confier sa gestion à un privé”. La société Chloé a en effet “beaucoup investi, par exemple dans la piscine ou des hébergements locatifs” a corroboré Guy Saillard, pour le rendre attractif et rentable. Mais Pascal Tissot a souligné a quel point la crise économico-sanitaire avait impacté le secteur dans le Jura : ” tous les campings souffrent, certains vont au dépôt de bilan ou à la reprise par des communes”. Afin d’aider celui de Boÿse à passer le cap, le conseil municipal a voté une remise gracieuse équivalente à deux mois et demi de loyers (soit 9.791 €), correspondant aux périodes de fermeture administrative connues durant la saison.

Des vélos électriques en location 

En marge des budgets présentés pour 2021, Guy Saillard a évoqué un possible nouveau service pour les champagnolais : “la location de vélos électriques longue durée, pour 3 à 6 mois” comme à la Rochelle ou Saint-Claude. Une commune jurassienne où “cela fonctionne très bien” et où la liste d’attente s’allonge : selon le maire, cette formule permet en effet à chacun de tester avant d’en acheter un le cas échéant.