Du bouche-à-oreille

55
Crédit photo : Jeanne Roualet.

Mission antidote

Depuis hier, un quart de la population est contaminé par un virus agressif, rendant les gens hystériques et cannibales. Le gouvernement a lancé un appel aux volontaires pour tenter d’accéder au bâtiment Z dans lequel se trouve un antidote qui pourrait remédier à cette situation de crise. Vous avez répondu positivement à cet appel ? Armés de pistolets, vous êtes sur le point d’entrer dans le bâtiment. A l’intérieur, retentissent des cris étranges, il semble que vous ne serez pas seuls. Votre temps est compté.

Expérience d’environ trente minutes avec acteurs. Un mélange entre escape game et laser game, vous serez armés de pistolets Nerf qui vous permettront d’avancer dans la mission. Expérience à réitérer à l’infini, découvrez de nouveaux détails, de nouvelles options et de nouveaux accessoires. Attention, l’expérience est interdite aux femmes enceintes et déconseillée aux personnes de moins de 12 ans. L’attraction utilise des effets de lumière stroboscopique, des effets de fumée et une sonorisation. De 3 à 8 joueurs. Nécessite de marcher à quatre pattes, prévoir des vêtements adéquats.

Ce mercredi 8 janvier, à 14 h, 15 h, 16 h, 17 h, 18 h, 19 h, 20 h ou 21 h. Ce vendredi 10 janvier, à 14 h, 15 h, 16 h, 17 h, 18 h, 19 h, 20 h, 21 h ou 22 h. Ce samedi 11 janvier, à 10 h, 11 h, 12 h, 13 h, 14 h, 15 h, 16 h, 17 h, 18 h, 19 h, 20 h, 21 h ou 22 h. Ce dimanche 12 janvier, à 10 h, 11 h, 12 h, 13 h, 14 h, 15 h, 16 h, 17 h, 18 h, 19 h, 20 h ou 21 h.

Réservations en ligne via la billetterie : https://www.experiumdole.com/book-online ou par mail à experium.dole@gmail.com ou au 06 10 09 95 46 ou via les réseaux sociaux : Expérium Dole.

Tarifs : de 23 euros à 18 euros. Tarif dégressif en fonction du nombre de joueurs.

Adresse : 44, avenue Landon, à Dole.

Deux dates pour L’endormi

Victoire a dix ans. Son frère Isaac en a quinze. Isaac, c’est le boss du quartier, celui qui cogne et qui ne rate jamais sa cible. Mais depuis quelques jours, il paraît qu’Isaac se repose. Parce que les bastons, ça épuise, pense Victoire. Mais pourquoi Isaac n’est-il pas dans son lit ? Ce que la petite fille ignore, c’est que la dernière bagarre a mal tourné et que son grand frère gît à l’hôpital, entre la vie et la mort…

Un soir du mois de novembre 2017, dans le XIe arrondissement de Paris, au pied de l’immeuble où vit Sylvain Levey, un jeune garçon a été poignardé à mort par une bande rivale. C’est cette tragédie qui est à l’origine de L’endormi – mais à l’origine seulement, puisque, dans la pièce, Isaac ne meurt pas et a droit à une seconde chance…

Pour conduire cette histoire contemporaine destinée à la jeunesse (mais pas seulement), Sylvain Levey et Marc Nammour, épaulés par le compositeur et guitariste Valentin Durup et sous l’œil aiguisé et affûté de la metteuse en scène Pascale Daniel-Lacombe, ont voulu mutualiser leur talent. S’agirait-il donc d’un récit avec du flow, d’un spectacle théâtral entrecoupé de plages rappées ? Absolument. Et l’avantage avec le rap, c’est que les chansons peuvent s’immiscer dans la narration sans la briser – de la même manière que la poésie de Sylvain Levey parvient à s’insérer dans le réel sans le dénaturer. C’est là, sans doute, leur plus grand point commun : cette capacité à pénétrer partout sans effraction. Et des crocheteurs comme ça, on leur demanderait bien de commettre encore quelques forfaits…

Jeudi 9 janvier, à 20 h 30, et vendredi 10 janvier, à 19 h 30, à La Fabrique, à Dole. Durée estimée : 55 minutes. Dès 8 ans. Tarif plein : 14 euros. Plus d’informations au 03 84 86 03 03.