Du bouche-à-oreille

70
Laura Laune et Thaïs Vauquières vous réservent une soirée surprenante.

Laura Laune à Saint-Claude

Laura, cette jeune et jolie blonde au visage d’ange tellement innocent, arrive sur scène… Que vous réserve-t-elle ? Laura Laune n’a aucune limite, elle ose tout ! Dans un humour noir décapant et une irrévérence totale, la folie angélique de Laura Laune et de ses personnages emplis de paradoxes vous donne des frissons : est-elle innocente ou méchante ? Consciente de ses propos ou simplement folle à lier ? D’une comptine pour enfants qui part en vrille, à des personnages d’une folie d’apparence imperceptible, le spectacle vous réserve bien des surprises. Déconseillé aux moins de 14 ans.

En première partie, Thaïs Vauquières. Si le matin, devant votre miroir, vous êtes plus Amy Winehouse que Kate Middleton, si vos parents sont encore plus immatures que vous, si votre meilleure amie est votre pilule du lendemain, si votre vie amoureuse se passe exclusivement sur Tinder : pas de panique ! Vous n’êtes pas totalement « has been ». Car la vie de Thaïs est bien pire… Un véritable hymne au rire et à la joie !

Le mardi 26 février, à 21 h, au Palais des sports à Saint-Claude. La billetterie est ouverte : catégorie 1, plein tarif 30 euros, tarif réduit 27 euros ; catégorie 2, plein tarif 27 euros, tarif réduit 24 euros ; catégorie 3, plein tarif 20 euros, tarif réduit 17 euros.

Vente des billets sur www.saint-claude.fr ou auprès du service événementiel de la ville. Tél. 03 84 41 42 62.

La culture et les gilets jaunes

Le maire-adjoint à la culture à Dole, Jean-Philippe Lefèvre, est président de la Fédération nationale des collectivités territoriales pour la culture (FNCC) depuis le 12 décembre. Il a présidé le premier bureau de l’année le 17 janvier dernier, à Paris, à l’Hôtel de Sully, siège du Centre des monuments nationaux (CMN). Plusieurs sujets importants ont été abordés, dont deux qui ont semblé « extrêmement importants » à l’élu.

Le premier concerne la position de la Fédération nationale des collectivités territoriales pour la culture quant à l’évolution des conservatoires. Pour la table ronde sur leur avenir, organisée le 13 février prochain par le Sénat, la fédération annonce qu’elle portera notamment l’idée, par la voix d’Isabelle Vincent, maire-adjoint à Chartres et vice-présidente de la FNCC, que le soutien de l’Etat aux conservatoires ne devrait pas être lié au classement (communal, départemental, régional), mais aux projets des établissements.

Le deuxième a trait « évidemment » à la question de la culture par rapport à l’interrogation posée par les gilets jaunes. « C’est un sujet qui pour nous est extrêmement important, souligne Jean-Philippe Lefèvre, dans une vidéo spécialement réalisée pour l’occasion. Nous pensons, les uns et les autres, dans notre unanimité du bureau, que ce qui est important, c’est de prendre les gens tels qu’ils sont et pas tels que l’on voudrait qu’ils soient, et notamment dans le domaine culturel. »