Du bouche-à-oreille

66

Rendez-vous à L’Amuserie

Ils nous font un sacré numéro de music-hall, ces deux-là ! De l’illusion d’imbéciles heureux avec au programme : lancer de tournevis, boule à facettes humaine, lâcher d’air comprimé, bricolage musical, magie bête… Leur slogan ? « Il a un poil dans la main, elle a deux mains gauches ! »

Par la compagnie Carnage Productions, ce vendredi 25 octobre, à 21 h, à L’Amuserie, à Lons. Réservation possible mais pas obligatoire au 03 84 24 55 61. Tarifs : 5 € / 10 €.

Grand bal des fondus ce samedi

Pour la huitième édition du célèbre Grand bal des fondus de l’association Cancoillottefolk, l’équipe a invité Frères de sac quartet, réalisant ainsi un vieux rêve.

Un fagot de flûtes à bec dans ses poches, une cornemuse du Centre France dans le dos, attentif aux quatre éléments (trad, rock, jazz, baroque), il mène avec son instrument une danse virtuose au bord de la grande marmite des musiques traditionnelles sans jamais savoir de quel côté il va tomber : c’est Christophe Sacchettini.

Muni d’un tournevis et d’une loupe de joaillier, il démonte et remonte inlassablement, scrute et sculpte ses trois accordéons diatoniques en quête de la mélodie qui enlace, de l’accord qui caresse, de la note qui pétille : c’est Jean-Loup Sacchettini.

Vous l’aurez compris, Christophe et Jean-Loup sont frères.

Frères de sac quartet, c’est la fusion du duo des deux frères bien connu du milieu trad européen et de deux créatures féminines venues d’ailleurs, ici tour à tour solistes et section rythmique. De la Renaissance à la transe suédoise, entre Bretagne et Auvergne, compositions nouvelles et thèmes issus de la tradition… Frères de sac quartet tisse un tapis sonore généreux, puissant et hypnotique, entre ciel et terre, à la recherche d’un folk européen d’aujourd’hui.

Comme d’habitude, Herbe folle’k, le groupe de l’association, fera une mise en jambes. En quartet pour l’occasion.

Le branle de la vallée d’Ossau sera à l’honneur. Hérité du fonds ancien des branles de la Renaissance, il a été pratiqué jusqu’à la fin du XIXe siècle en chaîne ouverte unique, à l’attention de tous, femmes et hommes, avant que ne s’imposent, dans la première moitié du XXe siècle, les chaînes courtes et enfin la forme en couples séparés répartis sur la chaîne.

Le stage sera mené par Geneviève Chuzel, avec ses complices musicaux de toujours, Christophe et Jean-Loup Sacchettini, les Frères de sac quartet. Danseuse et professeur au conservatoire de Bourgoin-Jallieu, Geneviève Chuzel offre un travail qui privilégie la qualité du mouvement. Son enseignement se décline selon une construction pédagogique qui s’appuie sur les pas de bases fondamentaux que l’on enrichit ensuite de retards, d’anticipations, de suspensions, d’ornementations…

Au-delà des aspects techniques liés à la danse, Geneviève Chuzel s’attache à tout ce qui fait la danse : l’attitude, l’aisance dans le déplacement, la relation aux autres, l’écoute de la musique… amenant le danseur à progresser, à construire sa danse, à lui donner une âme, à s’approprier un style. Sa démarche est d’inviter à danser, de faire découvrir et apprécier cette pratique contemporaine de la danse traditionnelle, d’y trouver plaisir et convivialité.

Ce samedi 26 octobre, à 21 h, à la salle des fêtes de Messia-sur-Sorne. Stage danse et branle de la vallée d’Ossau de 14 h 30 à 18 h. Buvette, crêpes. Tarifs : bal 10 € ou 8 €, stage 22 € ou 16 €. Plus d’informations au 06 83 00 09 83.