Du bouche-à-oreille

148

L’arbitre Clément Turpin à Montmorot

Plus jeune Français nommé arbitre international, plus jeune référé à avoir dirigé une finale de Coupe de France, Clément Turpin a ajouté à sa collection de jeune premier une particularité : se prendre au jeu de monter sur scène devant un public pour aborder sa fonction sous un angle ludique et vous proposer de changer la vision de l’arbitrage des néophytes et des acteurs du ballon rond.

Clément Turpin, invité du District du Jura, animera une conférence-débat à la salle des fêtes de Montmorot, ce mardi 19 mars, à 19 h, nommé : « M’sieur l’arbitre ! ». Gratuite, cette conférence-débat permettra à tous et toutes (licenciés ou non) de rentrer dans l’univers de l’arbitrage le temps de deux mi-temps de 45 minutes.

A l’heure où il est parfois difficile de susciter des vocations en arbitrage, la venue de Clément Turpin au sein de notre département pourrait permettre à tous et notamment aux plus jeunes de mieux appréhender le rôle et les missions d’un arbitre.

Un après-midi poésie

L’atelier permanent de poésie « Les Jongleurs de mots » et le groupe « Si on chantait » de LSR Jura vous invitent à un après-midi poésie-chants, ce dimanche 24 mars, à 16 h, au centre social de Lons. Au programme, présentation des nouveaux poèmes de l’atelier ; en alternance, les chants du groupe « Si on chantait ». Entrée libre. Cette prestation aura lieu dans le cadre du Printemps des poètes.

A noter que le thème du Printemps des poètes est cette année la beauté. Voici un texte d’un des dix poètes du groupe, Claudine Fruitier, intitulé « Beauté fatale ».

Certaine femme la possède

Cette beauté, dite fatale !

Qui fascine à l’orientale

Et de l’âme vous dépossède…

Irrésistible séduction !

Aussi fluide qu’une sirène

En ondulant, loin vous entraîne

Jusqu’aux portes de la passion.

L’homme envoûté, du phénmène

Connu d’Ulysse, en craint l’effet

Mais son instinct déjà le mène !

Et dans les bras voluptueux

Que noue en force, un lien suspect,

Narguant sa peur, il devient Dieu !