Jura. Donner la parole à des personnes « invisibles » ou « inaudibles »

C’est le but que se sont fixés deux arboisiens, Christophe Coquet et Philippe Godard en créant en 2017 l’association « cet atelier, là ». Les personnes « invisibles » et « inaudibles » ce sont des enfants, des ados des foyers, des élèves décrocheurs, des travailleurs handicapés …

91
Christophe Coquet présente le premier livre de l'association.

Les travaux déjà réalisés par l’association

Un premier « chantier » a commencé en septembre 2017 : une série d’entretiens avec des enfants et des ados de l’Institution Bourdault à Vesoul. Ce travail a vu son aboutissement dans un livre intitulé « graines de futur » en attente d’un éditeur.
En février 2018 ont débuté les entretiens avec des travailleurs de l’ESAT de Vesoul. « Des entretiens menés par Philippe, parfois difficiles du fait du handicap des personnes, confie Christophe Coquet, mais des moments extrêmement riches. Le livre qui en découle « Nous, travailleurs en milieu protégé de l’ESAT de Vesoul » a été imprimé en septembre 2019. Il s’agit là du premier ouvrage finalisé de l’association.

Se faire connaître localement

« Nous souhaitons mobiliser davantage localement, précise le président, et dans cette optique nous organisons le 31 mars une première conférence à la MJC d’Arbois. Conférence un peu particulière puisqu’après présentation de l’association et de notre premier livre, la parole sera donnée à deux travailleurs handicapés ayant témoigné dans le livre. Ils s’exprimeront sur leur relation avec le travail aménagé, leur statut de travailleur handicapé, ce qu’ils attendent dans leur vie.

 

L’association dont le siège social est en Arbois, compte une quarantaine d’adhérents. Elle est soutenue par la DRAC de Bourgogne Franche-Comté. Christophe en est le président. Philippe, auteur de livres documentaires, a beaucoup écrit sur le travail des enfants et l’égalité hommes-femmes. Il est également intervenant à l’Institut Régional du Travail Social