Direction l’Europe pour les Verts

Europe Ecologie les Verts (EELV) a décliné son programme de campagne lors de la venue à Lons de David Cormand, 5ème candidat sur la liste aux élections européennes (et par ailleurs secrétaire national). Rencontre en compagnie de Brigitte Monnet, maire de Val Sonnette.

87
Les Verts du Jura en ordre de bataille pour les élections européennes.

Quel développement durable prônez-vous en matière énergétique ?

Tout d’abord, la sobriété : la meilleure énergie, c’est celle qu’on ne consomme pas. D’où l’intérêt de rénover nombre de « passoires énergétiques » qui abondent dans le Jura. Pourquoi rouler seul dans un SUV qui pèse plus d’une tonne, alors que des petites voitures pourraient consommer 2 à 3 litres au 100 ? Il faut sortir du culte de la voiture, qui 95% du temps ne transporte qu’une seule personne et coûte en moyenne 500 € par mois (amortissement compris). Nous assumons la taxe carbone sur les énergies fossiles (diesel entre autre N.D.L.R.), à condition que cette taxe serve à aider les ménages à trouver un nouveau modus vivendi.

Qu’espérer de l’agriculture, en particulier bio ?

Au niveau européen, il faut sortir des subventions (mortifères) à l’hectare, pour aller vers des subventions attribuées en fonction des emplois créés. Commençons d’abord par réorienter les 50 milliards € de la politique agricole commune (PAC), qui représentent 117€/habitant/an ! L’agriculture actuelle repose sur un triptyque qui s’effondre : l’agro-industrie (avec par exemple la récente fusion entre Bayer et Monsento), les géants agroalimentaires (Lactalis, Bigeard, etc.) qui trustent la quasi-totalité du marché, et les grandes surfaces qui détruisent les petits commerçants. Nous sommes à la croisée des chemins pour habiter la Terre sans la détruire…

Et en matière de santé ?

La désertification médicale frappe le Jura, avec la suppression de services à l’hôpital de Saint-Claude, et la menace de fermeture du 2e équipage du SMUR Jura-sud. Pourtant, de l’argent il y en a : les 40 milliards du CICE (qui profitent aux entreprises sans aucunes contreparties), les 80 milliards € d’évasion fiscale, les niches fiscales, etc. Il s’agit donc uniquement de choix et d’avoir une vraie volonté politique en la matière…

Propos recueillis par Stéphane Hovaere

Trois candidats issus de la région figurent sur la liste EELV : Anna Maillard (38e position), Catherine Hervieu (20e position) et Vincent Talmot (54 e).