Jura. Dole. Des vœux chahutés pour Jean-Baptiste Gagnoux et Jean-Marie Sermier

La cérémonie a été perturbée par l'intrusion sur l'estrade, d'individus qui n'y étaient pas conviés...

478
Le protocole de la traditionnelle cérémonie de vœux a été quelque peu bousculé...

Tout avait pourtant bien commencé lors de cette cérémonie de vœux, avec l’introduction “gentillette” opérée par le Conseil municipal des enfants.
C’est ensuite que les choses se sont gâtées… Puisque quelques syndicalistes (CGT) ainsi qu’une poignée de gilets jaunes se sont introduits sur l’estrade, tentant de lire un discours à une assemblée qui, pourtant, leur était majoritairement hostile.
Encadrés par la police municipale, ceux-ci se sont ensuite éclipsés continuant de perturber la cérémonie par des chants ou propos provocateurs dont certains se sont amusés.
“Ça met un peu d’animation” confiait en souriant, un rugbyman local bien connu.
En réponse, les élus majoritaires ainsi que la quasi-totalité du public répliquaient en entonnant la Marseillaise à pleins poumons, couvrant ainsi les revendications et intimidations des premiers.
Ce qui laisse à penser que la méthode (radicale) employée par les perturbateurs n’a vraisemblablement pas servi leur cause.

 

Jean-Baptiste Gagnoux.

 

Hôpital, commissariat et temps forts 2019

L’incident passé, le maire, bien que toujours chahuté par un certain brouhaha, a ensuite passé en revue les principaux sujets locaux.
A commencer par l’hôpital “qui n’est en rien menacé”, le commissariat de Police dont“la mise en sommeil de la Brigade Anti Criminalité ce 6 janvier est totalement inadmissible”,ou les temps forts de 2019 (Pupitres en liberté, saison culturelle, Dole en Médiéval, Week-end Gourmand du Chat Perché, Color Dole, etc…).
Un mot aussi pour les bénévoles, l’ensemble des acteurs associatifs“qui participent largement au dynamisme de notre ville”, avant de détailler quelques éléments de la programmation pluriannuelle d’investissements : théâtre, école Wilson, future voie Grévy, vestiaires du Pasquier, gymnase des Mesnils-Pasteur, sans oublier l’inévitable complexe sportif et aquatique du Grand Dole.
Et de conclure :
“Je tiens à saluer l’ensemble de l’équipe municipale pour le mandat qui s’achève. Beaucoup d’investissements personnels ont été mobilisés et je veux  les remercier sincèrement !
Je tiens enfin à présenter à chacune et chacun d’entre vous, ainsi qu’à tous ceux qui vous sont chers, nos vœux les meilleurs. Que 2020 favorise la réussite de l’ensemble de vos projets personnels, associatifs ou professionnels !
Que cette année porte nos espérances pour une société moderne, apaisée et tolérante”.

Contre la violence et l’intolérance…

A l’issue de la cérémonie, le maire et le député ont “dénoncé avec fermeté le coup d’éclat opéré par une poignée de militants de la CGT et d’extrême gauche lors de la soirée des vœux à la population ce vendredi 17 janvier à Dole”.
En précisant
“De tels agissements sont totalement inadmissibles dans une République qui se respecte. La démocratie ne doit pas s’exprimer dans la violence et par des coups de force.
Si chacun est libre de ses pensées et de ses combats politiques, le respect s’impose dans une cérémonie républicaine traditionnelle telle que celle des vœux du Maire et du Député à leurs concitoyens.
Il est fort regrettable que certains leaders intolérants ce vendredi soir soient associés, de près ou de loin, à des listes pour les prochaines municipales”.