Des travaux, des embauches et une réorganisation à l’hôpital de Saint-Claude

Changement de braquet... pour un dynamisme nouveau ?

173
Plâtre, peinture et finitions au 1er étage!
Les travaux de sécurisation ont donc déjà commencé!
Plâtre, peinture et finitions au 1er étage!

 

Guillaume Ducolomb, Directeur général de l’hôpital Jura Sud, assisté de Carole Griesmayer Directrice, la semaine dernière voulait envoyer le message du passage d’un défaitisme inéluctable à un optimisme serein.
Depuis la mi-juin, des travaux de sécurisation (démolition, charpente, gainages, électricité, désenfumage…) sont lancés dans les bâtiments A et B, avec une fin prévue en mars 2020, pour un peu plus d’1M€ payés par l’ARS, en réponse aux efforts fournis et à l’augmentation d’activité. S’en suivra une réorganisation plus efficace des services.
Ainsi, au rez-de-chaussée se retrouveront les consultations pour le C3P (centre périnatal) et la chirurgie ambulatoire, à la place de l’actuel plateau de consultations partagés (endocrinologue, cardiologue, pneumologue….), qui sature face à l’augmentation de l’activité. C’est le lancement des travaux au 1erétage pour l’ouverture d’un nouveau service de médecine le 2 septembre, dirigé par le Dr Fontaine (rhumatologue et spécialiste de la douleur), et la création d’ici la fin de l’année du nouveau plateau de consultations partagées actuellement au rez-de-chaussée. Ce nouveau service comprendra 15 lits au départ (7 pour la rhumatologie, 4 pour l’hépato-gastrique, 4 pour la néphrologie), avec une possibilité de monter jusqu’à 25.

Recrutement du personnel…

Concernant la néphrologie, l’hôpital de Saint-Claude a vu son dossier d’autorisation accepté de nouveau pour la dialyse lourde grâce au partenariat établi avec le groupe Santélys à Lons. Le 2ème étage comprendra toujours le SSR (Soins de Suite et de Réadaptation) avec 8 lits supplémentaires, et le service de médecine actuelle (28 lits). Quant au 3ème étage il abritera le service de chirurgie ambulatoire, à côté du bloc opératoire. Sur le personnel, G.Ducolomb annonce un recrutement bouclé pour l’ouverture du nouveau service de médecine avec une dizaine d’infirmières et d’aides-soignantes, toutes fraîches sorties des écoles. Un premier chirurgien viscéral vient de signer et un 2ème le fera début 2020. Ainsi l’hôpital peut donc compter sur une équipe de 3 néphrologues, 4 anesthésistes, 2 chirurgiens orthopédistes, du Dr Schwetterle gynécologue, et des plages réservées aux opérations de l’œil en augmentation.
Par ailleurs, afin de pérenniser les urgences, «il n’y aura plus d’urgentistes intérimaires à partir de septembre » dixit le Directeur, «les neuf médecins ont en effet signé des contrats fixes»…