Des projets et des colistiers « verts » pour la liste Bois-Oblinski

Vitesse limitée à 20 ou 30 km/h au centre-ville, marché couvert, chèques « eau » : forte de cinq nouveaux colistiers, la liste de rassemblement a dévoilé ses premières idées en matière d’écologie.

152
Gregory Sourd. Jacques Lançon, Philippe Gricourt, Sophie Oblinski, Christophe Bois, Jacqueline Ferrari, et Joëlle Pienoz (de g. à d.).

« Une ville apaisée, avec une vitesse limitée à 20km/h dans l’hyper-centre (rue Jean-Jaurès, rue du commerce, rue Saint-Désiré, etc.) et à 30 km/h dans le centre (quai Thurel, etc.)» : à n’en pas douter, cette proposition lancée par Philippe Gricourt, nouveau colistier, aura des échos.
« Il s’agit de permettre et sécuriser l’accès au centre-ville  pour tout le monde » en particulier les piétons et les vélos a précisé le maire de Chilly le Vignoble (lire encadré), grâce également à un petit lifting du plan de circulation. Sont envisagés en parallèle la suppression de plusieurs feux rouges (par exemple quai Thurel ou avenue de la Marseillaise), « afin de réduire les nuisances sonores et la pollution, et fluidifier la circulation», exemple probant du feu orange clignotant situé route de Besançon aidant. Christophe Bois, candidat à la mairie de Lons, a complété ce triptyque  en précisant : « Les arrêts minute seront renforcés pour optimiser la rotation des véhicules ».

Des panneaux solaires pour couvrir la place du marché

Joëlle Pienoz, nouvelle colistière, a dévoilé une autre proposition « branchée » : « couvrir la place de Verdun de 2.000 m2 de panneaux photovoltaïques », afin de produire la consommation électrique de 290 habitants. Ce qui aurait aussi pour avantage de protéger des intempéries le marché alimentaire du jeudi et à le faire « monter en gamme » selon Grégory Sourd, autre nouveau colistier. Le tout grâce à un budget estimatif de 450.000 € (pour les seuls panneaux solaires) : un investissement permettant « un équilibre financier à 14 ans » a précisé Christophe Bois.

Un « chèque eau » pour récompenser les ménages vertueux

« Economisez de l’eau et empochez un chèque de la ville » : c’est en substance la suggestion faite par Christophe Bois et Sophie Oblinski. Cette « prime au résultat » (par exemple 50 €) viendrait encourager les plus vertueux pour une dépense limitée (environ 30.000 €/an) selon Sophie Oblinski.

Un « plan abeille »  à travers la ville

Créer un miel « made in Lons-le-Saunier » : c’est la proposition originale lancée par Jacqueline Ferrari, nouvelle colistière qui s’inscrit dans un véritable « plan abeille » qui passerait par l’introduction de plantes mellifères dans des espaces verts plus nombreux, et plus naturels. Plusieurs autres idées sous-tendent ce projet « vert » : création d’une manifestation annuelle autour du miel, sensibilisation du public autour des insecticides, création d’un parcours pédagogique au parc, etc.

Qui sont les cinq nouveaux colistiers ?

Jacques Lançon, conseiller municipal de Lons-le-Saunier depuis 30 ans, membre du Mouvement écologiste indépendant (MEI), et investi dans de nombreuses associations de protection de l’environnement.
Jacqueline Ferrari, conseillère régionale Union des Démocrates et des Ecologistes (UDE) et aussi naturopathe de profession.
Philippe Gricourt, maire de Chilly le Vignoble, et également directeur d’une société de traitement des déchets industriels.
Joëlle Pienoz, ex-conseillère municipale à Beaufort, membre de JNE, et également agent immobilier de profession.
Grégory Sourd, gérant et fondateur d’une huilerie bio à Lons-le-Saunier.