Des lycéens font tout un fromage pour des clips

Le lycée Paul-Emile Victor exporte le patrimoine culturel jurassien à travers l'Europe via des vidéos.

0
115
Marc Janin, MOF crémier-fromager, a ouvert sa cave aux lycéennes et à Isobel Davies, assistante d'anglais.
“Dans le cadre de leur programme européen Erasmus, les élèves du lycée Paul-Emile Victor de Champagnole participant au projet STEP + sur le tourisme durable sont en train de préparer des clips promotionnels sur le patrimoine culturel jurassien” explique Marjorie Vialet, leur professeur d’anglais.
Certains ont choisi de valoriser des savoir-faire tels que l’artisanat du bois, d’autres des lieux patrimoniaux comme les salines. Bien sûr, la gastronomie jurassienne faisant partie intégrante de notre patrimoine local, les élèves font aussi la part belle à la promotion des vins et des fromages du Jura.
“C’est dans ce cadre que Mathilde et Maïwenn, élèves en Terminale , accompagnées d’Isobel Davies, assistante de langue anglaise d’origine galloise, ont rendu visite à Marc Janin pour une visite exclusive de sa cave d’affinage” début février précise Marjolaine Vialet, par ailleurs responsable des programmes Erasmus à P.E.V.
Le meilleur ouvrier de France leur a fait découvrir la vaste palette de ses fromages, notamment les spécialités locales : morbier, mont d’or, tomme au vin jaune, comtés variés, dont les plus vieux ont jusqu’à quatre ans d’âge.

Un savoir-faire “Made in Jura”

L’occasion aussi d’échanger à propos de la transmission d’une affaire de famille qui incarne à la perfection la permanence d’un savoir-faire “Made in Jura” porté à l’excellence.  Cette visite nourrira sans aucun doute l’inspiration de nos deux champagnolaises qui ont quitté la boutique de Marc Janin pleines d’enthousiasme, et fourmillant d’idées pour leur clip promotionnel.
Leur réalisation sera partagée auprès de leurs partenaires croates, italiens et polonais, lors d’une rencontre internationale qui aura lieu en Croatie. Isobel Davies, assistante galloise d’anglais a été très surprise par cette visite :
“Je n’avais jamais visité de cave à fromage. J’ai été très surprise par l’atmosphère qui s’en dégage : d’abord l’odeur, et puis l’humidité ambiante. Mais ce qui m’a le plus étonné c’est la complexité du processus d’affinage et le temps nécessaire. Je ne savais pas qu’il fallait tourner les meules tous les jours, et comment le fromage doit être frotté de sel ou de vin. Ce que je retiens aussi de cette visite, c’est à quel point les Jurassiens sont fiers de leurs traditions gastronomiques. Et ils peuvent l’être : dans le Jura, faire du fromage, c’est un art !”