Dernier tour de piste pour Christian Laureau

Le directeur du CFA de Gevingey, très apprécié, vient de prendre sa retraite.

57
L'atelier mécanique avait été transformé en salle des fêtes.

Il était arrivé à la Chambre des métiers et de l’artisanat du Jura en janvier 1999. « Quand j’ai été élu en 2010, j’ai tout de suite apprécié nos échanges directs », rappelle Michel Chamouton, président régional, à l’occasion de son pot de départ.
Devenu directeur du CFA de Gevingey le 1er août 2012, Christian Laureau avait la mission de retrouver un équilibre financier. « Tu as pris ta tâche avec envie, courage, et tu n’as pas ménagé ta peine, poursuit Michel Chamouton. La confiance était totale entre nous et la vision partagée. »

Sept ans de direction

Emue, sa « binôme », Valérie Bouvet a rappelé les vingt années consacrées au service de la chambre, dont sept au CFA. « Attentif, accueillant avec tous, attentionné, humain, impeccablement habillé, structuré, sincère, soucieux, rigoureux, responsable, infatigable, impliqué… », la liste des qualificatifs pour rendre hommage au directeur était longue !
« Ma formation en comptabilité ne me destinait pas à prendre la direction du CFA, a commencé Christian Laureau. Dans cette mission au cœur de l’humain, j’ai été animé par cette volonté à vivre 24 h sur 24 CFA, tout comme le personnel. » Le directeur à la retraite a exprimé une frustration sur tout ce qu’il n’a pas pu faire pour les apprentis, « des jeunes qui attendent seulement qu’on les aide à apprendre un métier ». Originaire de Saône-et-Loire, habitant de Perrigny, son départ à la retraite lundi 30 septembre aura été source d’émotions. Fabrice Gontard lui succède.