Dépistage COVID : 178 personnes ont été testées mardi dernier

182
Dès l'ouverture du site, une longue file d'attente se mettait en place.

Mardi 25 août, l’Agence Régionale de Santé a organisé une journée de dépistage à la salle des fêtes de Clairvaux-les-Lacs. Cent soixante dix huit personnes se sont présentées au test PCR (dans le nez), et plus de 140 via le test sérologique, ce dernier recherchant les anticorps au virus dans le sang et pouvant signifier une immunisation.
Les deux tests étaient pratiqués dans la journée, le second complétant le premier, mais restant au choix de chaque personne. Pour Didier-Pier Florentin, directeur départemental de l’ARS, cette journée a été très positive. “Nous avons eu notre patientèle habituelle avec les seniors, mais ce qui est marquant, c’est de constater un rajeunissement  très fort. De nombreux jeunes sont venus se faire tester, notamment plusieurs saisonniers qui ont travaillé dans les campings et qui ont pris conscience du risque encouru avec la surpopulation touristique”.

Un élan collectif et solidaire

Toute la journée, les personnes ont été accueillies par les représentants de l’ARS et ceux du laboratoire Médilys. Les infirmières du cabinet local de Clairvaux ont fait les tests, prodiguant leurs conseils avec beaucoup d’attention et de gentillesse. Les bénévoles de l’amicale des Donneurs de sang Clairvaux-Moirans dirigeaient les uns et les autres à leur entrée dans la salle des fêtes. Dès l’ouverture du site, une longue file d’attente se mettait en place, avec autant de vacanciers que d’habitants du territoire. Ainsi Timéo, 10 ans, habitant Clairvaux, est venu avec ses parents et sa soeur. “J’ai un peu peur”, précisait-il. Quelques larmes plus tard rapidement séchées par la maman, Timéo avait passé auprès de Julie l’infirmière, les deux étapes ; celle du test nasal puis celle de la prise de sang.
Comme toutes les personnes testées, il aura son résultat dans les heures qui suivent. Une autre démarche était proposée aux personnes présentes, l’enregistrement de leur dossier Médical Partagé (DMP). Cent douze dossiers ont ainsi été constitués.

Les personnes testées ont pu enregistrer leur DMP (Dossier médical partagé).
Timéo, 10 ans, est venu en famille. Il a subi avec courage les deux tests proposés.