De gros travaux en perspective à la Résidence Autonomie des Paters

Mercredi 12 juin, plusieurs officiels, dont le président de Grand Dole Habitat, le président du Grand Dole et l'adjointe au maire chargée des seniors et des liens intergénérationnels, ont posé la première pierre de l'opération d'extension et de restructuration de la Résidence Autonomie, les Paters. Un chantier aujourd'hui chamboulant, visant à apporter demain davantage de confort à nos aînés.

144
Plusieurs officiels, dont le président de Grand Dole Habitat, le président du Grand Dole et l'adjointe au maire chargée des seniors et des liens intergénérationnels, ont posé la première pierre de l'opération d'extension et de restructuration de la Résidence Autonomie, les Paters.

 

Le foyer destiné aux personnes âgées est vieillissant. De ce fait, celui-ci ne répond pas efficacement à certains enjeux notamment environnementaux. Par conséquent, suite à une étude en 2016, le propriétaire Grand Dole Habitat a annoncé vouloir restructurer l’actuel bâtiment tout en étendant la résidence. Ainsi, d’ici à 2 ans, un ensemble cohérent d’une centaine de logements devrait être fonctionnel pour répondre à une forte demande.

Pose de la première pierre…

La mesure était symbolique ; la pose de ces deux premières pierres a véritablement lancé le projet. À terme, 40 nouveaux logements de type T2 devraient voir le jour. Dans un an, les résidents devront progressivement faire leurs cartons afin de laisser leurs actuels lieux de vie, les 62 logements du bâtiment existant requérant de véritables travaux. Ils déménageront alors dans les nouveaux locaux.
Pas sûr que les nuisances sonores à venir fassent un carton chez nos anciens…

…Suivie de la deuxième.

10 millions plus tard…

L’entreprise dijonnaise Léon Grosse exécutera les onéreux travaux. D’après les estimations, le coût total de l’opération s’élèverait à plus de 10 millions d’euros financé à 9% par une subvention CNAV, ainsi qu’à 4% par des subventions Effilogis et du FEDER. De conséquents emprunts seront également réalisés. Ces dépenses considérables sont nécessaires pour intégrer les futurs logements dans les piliers du développement durable. Ainsi, ceux-ci seront par exemple alimentés par la chaufferie urbaine plutôt qu’à l’énergie électrique.
Quant à la Résidence Autonomie du Val d’Amour, appartenant également à Grand Dole Habitat, l’espace pour l’extension du bâtiment n’était pas disponible à proximité. C’est donc tout naturellement que la Résidence Autonomie, les Paters a été sélectionnée pour accueillir ciment et ouvriers.