Danse loisirs : les passionnés rongent leur frein

0
171
Les passionnés de danse devront encore attendre avant de fouler le parquet de l'Oppidum. Photo archive.

L’assemblée générale du club « Danse loisirs » qui s’est réunie dernièrement n’a guère pu hélas se projeter dans l’avenir. Les 95 adhérents rongent leur frein, car depuis le 17 mars les bals et les cours de danse de salon font défaut. « Nous pratiquions tous les mercredis soir à la salle du Briska à Ney » a rappelé le président, Jean Binda.
Mais les autorités locales ne semblent pas favorable à cette activité où la proximité physique est de mise, quant à la préfecture, « elle nous a interdit de danser en marge de l’assemblée générale » a confié le président.
Jean Binda espère néanmoins un jour pouvoir à nouveau partager cette passion, et même nouer des liens avec d’autres clubs : « les inviter à un bal à Champagnole et en faire de même chez eux ». Les membres du bureau ont tous été reconduits par l’assemblée générale (hormis Ghislaine Cuynet qui remplace Georges Aymé).