Jura. Crotenay : l’ouverture de la pêche sous de meilleurs auspices

84
La jeune génération -ici Thibaut Germain, de Crotenay- pratique le "no-kill" ou "ne pas tuer". Crédit photo : Nicolas Germain.

D’après Nicolas Germain, président de l’AAPPMA de Crotenay, certaines indications laissent à penser que le frai des truites s’est plutôt bien passé, par exemple sur la haute rivière d’Ain : “Jusqu’au 18 décembre, j’ai pu observer de beaux rassemblements, assez surprenants”. Ce qui laisserait à penser que la canicule de l’été 2019 aurait été moins mortifère que prévu : “Elle n’a duré que 4 semaines en juin et juillet a ramené de l’eau” se remémore le pêcheur émérite, qui se félicite de la naissance d’un parcours d’environ 15 km de ‘no-kill’ de l’aval de Champagnole jusqu’à l’aval de Crotenay. Un parcours unique dans le Jura depuis le ‘massacre’ de la basse-Bienne (pollutions), et qui ne trouve guère d’équivalent dans la région que sur la haute-Loue, au dessus d’Ornans.