Crotenay : le projet de centrale solaire de nouveau sur les rails

Les études menées sur des terrains communaux au lieu-dit "Champs des Laves" sont favorables à l'implantation d'un parc capable de fournir l’équivalent de 4.700 habitants.

0
80
Le parc sera entretenu par des moutons, dans une ancienne carrière. Photo d'illustration Luxel.

C’est sur l’ancienne carrière Gabion Pernot, exploitée des années 1970 à 1990 (et sur le bord de l’aérodrome) que devrait voir le jour une centrale solaire portée par la société Luxel, située à Pérols (Hérault). D’après le rapport du commissaire enquêteur, suite à l’enquête publique qui a eu lieu fin 2020, « le parc solaire sera composé de 3 sous parcs entièrement clos » disposés sur des tables d’une hauteur maximale de 2 mètres.
« Cinq locaux techniques (quatre transformateurs et un poste de livraison) couvriront une surface de 91,84 m². La production annuelle attendue est de 11 615 Mwh/an soit la consommation de 4 727 habitants. La centrale photovoltaïque sera pilotée à distance depuis le centre d’exploitation de Luxel à Pérols (34), qui pourra suivre en temps réel l’état des composants du parc ainsi que les données relatives à la production électrique. Le centre sera alerté automatiquement en cas de dysfonctionnement. Les zones herbacées feront l’objet d’un entretien régulier par pâturage ovin, accompagné si nécessaire d’une fauche annuelle. Il n’y aura pas d’utilisation de produits sanitaires ».

Un projet peu impactant et complètement démontable

Le commissaire enquêteur, François Goutte-Toquet, souligne aussi que : « le projet très peu impactant pour le terrain (ancrages peu profonds, terrassements limités en surface comme en profondeur), offre l’avantage d’être aisément et complètement démontable en fin d’exploitation et permet de rendre le terrain dans l’état initial ».
Olivier Cavallin, maire de Crotenay, précise : “Seule la première phase du projet est actuellement concernée, avec 11 ha de panneaux dans l’ancienne carrière”.
La deuxième phase, comprenant 7 ha de panneaux face au club house de l’aérodrome (de l’autre côté de la piste d’aviation), démarrera ultérieurement. La Direction Départementale des Territoires (DDT) doit encore donner son aval au projet : une quantité de démarches administratives au total faramineuses. Mais “les travaux pourraient débuter fin 2021″ espère le maire. Les ressources dégagées pour Crotenay (taxes et location du terrain) sont estimées à environ 10 % du budget communal.
De quoi initier d’autres projets verts, comme ” remplacer notre chaudière fioul par une chaudière bois, et adapter notre forêt qui souffre du dérèglement climatique”.