Crotenay : la centrale solaire attendra

Ce projet d'envergure a été torpillé par des associations écologistes, mais un autre projet phare progresse beaucoup.

0
170
Le parc sera entretenu par des moutons, dans une ancienne carrière. (Photo d'illustration Luxel).

C’était le projet phare de la municipalité : la centrale solaire qui devait s’ériger sur deux parcelles à proximité de l’aérodrome ne sera pas. Du moins dans l’immédiat, puisque les premiers coups de pioche devaient être donnés en septembre, selon le Maire Olivier Cavallin. Un maire dans le dépit et l’incompréhension lorsque le couperet est tombé : « le permis de construire a été retiré par arrêté préfectoral suite au recours de deux associations écologistes, dont Jura nature Environnement » a-t-il expliqué. En cause des études préliminaires environnementales qui n’auraient pas été assez poussées, et qui désormais obligent le porteur de projet, Luxel, à recommencer à zéro. Au moins 2 ans seraient nécessaires pour instruire à nouveau la demande d’implantation de cette centrale destinée à produire 11 615 Mwh/an d’énergie verte, soit la consommation de 4 727 habitants.

Retour à la convivialité

Fort heureusement, l’autre projet phare de la commune va bon train : les travaux viennent de commencer dans le bar-restaurant « L’auberge d’Émilie » situé au centre du village. Selon le premier édile, le commerce proposera de nombreux services aux habitants et aux touristes de passage : point Poste, relais colis, pain, épicerie, bouteilles de gaz, etc. Ceci grâce aux concours de l’opération ‘1000 cafés’ permettant à la commune un soutien ferme et durable : via le plan gouvernemental, ‘1000 cafés’ recrutera les gérants, leur garantira un salaire minimum les premières années, tout en leur amenant des fournisseurs à des tarifs compétitifs.  » Grâce à un partenariat avec les Francofolies de La Rochelle, des spectacles ou des animations décentralisés pourront aussi avoir lieu » a t-il, sans compter le maintien de la licence IV, définitivement acquis à la commune. Olivier Cavallin se réjouit de la nouvelle dynamique enclenchée par cette rénovation qui apportera plus de convivialité, aussi peut-être d’autres commerces au village.
Des discussions ont démarré avec un coiffeur, l’immense bâtisse recèle en effet un énorme potentiel. Elle accueillera également la micro crèche de 10 à 12 places, grâce au concours de la communauté de communes Champagnole Nozeroy Jura. Les études sont en cours à ce sujet avec un partenaire privé, ce qui présage au cœur de la commune de battre au nouveau à l’unisson d’un renouveau espéré par tous depuis longtemps.