Couvre feu et alerte rouge dans le Jura

Le préfet a décliné les mesures draconiennes prises par le gouvernement pour enrayer la pandémie galopante. Fermeture des restaurants et activités culturelles à 21 heures, fermeture des bars nuit et jour, interdiction des sports d’intérieur : focus sur l’essentiel.

0
876

Selon David Philot, préfet du Jura, « le département connaît une évolution très défavorable de sa situation épidémiologique » (lire encadré). D’où des mesures inédites applicables dès le 24 octobre minuit, et ce pour 1 mois et demi. Que changent-elles pour vous ?

Selon la préfecture, tous les déplacements sont interdits entre 21 heures et 6 heures, sans préjudice de la poursuite des activités professionnelles, à l’exception de :

– déplacements entre le domicile et le lieu de travail, d’enseignement ou de formation ;

– déplacements liés à des transits pour des déplacements de longue distance ;

– déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou précaires ou la garde d’enfants ;

– déplacements des personnes en situation de handicap et leur accompagnant ;

– déplacements brefs dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile pour les besoins des animaux de compagnie ;

– consultations et soins ne pouvant être assurés à distance ou différés et l’achat de médicaments ;

– convocations judiciaires ou administratives ;

– participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative.

Mais le plus impactant provient d’autres mesures chocs :

– l’interdiction de l’accueil du public dans les restaurants, les commerces et les établissements recevant du public de 21 heures à 6 heures ;

– la fermeture complète des bars (jour et nuit) ;

– la fermeture complète des salles de jeux, dont les casinos ;

– la fermeture complète des lieux d’expositions, foire-expositions et salons ;

– la fermeture complète des établissements sportifs couverts (hormis quelques exceptions). Seuls les sports d’extérieurs conservent donc leur droit de cité (comme par exemple le football) ;

– l’interdiction des fêtes foraines.

En compensation, le chômage partiel financé à 100% par l’Etat sera prolongé jusqu’au 31 décembre et les recours aux prêts garantis seront possibles avec un début de remboursement l’année suivante. Le fonds de solidarité sera renforcé et élargi et les TPE / PME pourront bénéficier d’exonération de cotisations sociales.

Un virus en forte propagation…

Des chiffres en très forte hausse

Le taux d’incidence (nombre de nouveaux cas par semaine pour 100.000 habitants) a été multiplié par près de six, en passant du seuil d’alerte de 50 pour 100 000 à 329 pour 100 000. Le taux de positivité des tests est de l’ordre de 21 % au lieu de 2 à 3% au départ. Saint Claude truste toujours la première place avec plus de 600 / 100 000, Lons la 2e à  475 / 100 000, et Dole clôture ce podium avec 193 / 100 00. Les personnes âgées de plus de 65 ans, les plus vulnérables, connaissent un taux d’incidence de 383 pour 100 000 habitants, soit une multiplication par plus 4 en moins de 15 jours.

Les hospitalisés

Au 20 octobre, les hôpitaux du Jura comptent 60 patients, dont 3 en réanimation. « La situation actuelle des hôpitaux nécessite la mobilisation la plus forte et la plus immédiate possible » conclut la préfecture. Aux dernières nouvelles, le Jura comptait certes moins de 10 lits de réanimation….