Jura. Cousance : Brigitte Jouffroy présente une liste d’Union à l’Écoute des Cousançois

Aux prochaines élections municipales à Cousance, Brigitte Jouffroy, conseillère municipale sortante, est à la tête de la liste d'Union à l’Écoute des Cousançois.

113
La liste d'Union à l'Ecoute des Cousançois.

Cette liste d’Union à l’Écoute des Cousançois est sans étiquette politique. Elle est constituée de onze nouveaux candidats de différentes expériences et compétences et de quatre conseillers municipaux sortants. Les quatre élus sortants, issus de deux listes minoritaires en 2014, se retrouvent sur une même liste parce qu’ils ont un point commun : une ferme volonté d’agir pour Cousance en tenant compte de l’avis de ses habitants. Ils forment le “socle” de la liste d’Union à l’Ecoute des Cousançois. Il est important de préciser que Jean-Claude Barbier et Yves Chauvin ont déjà travaillé ensemble pour la commune sous une mandature précédente (1989 à 1995) et qu’en 2014, leurs deux listes représentaient 61 % des votants Cousançois. L’équipe de Brigitte Jouffroy est dynamique, soudée dans une même envie de s’investir pour l’intérêt général de Cousance. Son action s’inscrit dans une démarche d’intégrité, de sincérité et de transparence. Cousance a bien besoin d’un maire et d’un conseil municipal de proximité, à l’écoute de tous.

“Aucun projet ne sera avancé sans pouvoir être financé”

“Nous sommes certains que notre liste d’Union à l’Ecoute des Cousançois et notre programme répondent aux attentes des électeurs Cousançois puisqu’il est construit pour eux. Nous devrons prendre en compte un contexte de budget communal restreint afin de maîtriser les dépenses publiques pour ne pas devoir augmenter la fiscalité locale. Nos propositions pour les six années à venir s’inscrivent dans un programme réaliste : aucun projet ne sera avancé sans pouvoir être financé” explique la tête de liste.
Les projets forts sont les suivants :
– Créer un pôle pluri-professionnel médico-social dans l’ancienne gare pour favoriser l’installation des professions médicales et sociales.
– Soutenir le maintien du libre choix de l’inscription des collégiens aux établissements de Cuiseaux ou de Saint-Amour. Si le choix du collège n’est pas libre, réfléchir à une allocation communale.
– Améliorer l’espace actuel de la bibliothèque.
– Être force de proposition pour la création d’une salle des fêtes intercommunale en liaison avec la communauté de communes Porte du Jura.