Cora s’engage contre le gaspillage alimentaire

Le gaspillage alimentaire conduit chaque année à jeter plusieurs millions de tonnes de nourriture en France. Un scandale éthique face auquel Cora Dole-Choisey ne pouvait rester indifférent, et a initié plusieurs actions en ce sens. Explications.

14

Pourquoi jeter ce que l’on peut encore manger ?
Nous n’en avons pas forcément conscience, mais le gaspillage alimentaire exerce aussi un impact extrêmement fort sur notre environnement car il s’accompagne d’un gaspillage inutile de ressources et d’importantes pollutions : réchauffement climatique, gaspillage d’eau, pollution des milieux naturels…

Une gestion des stocks optimisée

L’enseigne Cora, à l’aide de logiciel adapté, a mis en place une meilleure gestion des stocks pour lutter contre le gâchis. Ainsi, en fonction des historiques des ventes, les achats sont ajustés pour répondre aux besoins des clients et anticiper les fortes demandes ou diminuer le stock pendant les saisons les plus calmes.

Adopter le bon réflexe “anti-gaspi”

Chaque jour un meuble froid “anti-gaspi” est approvisionné avec des produits
dont la date limite de consommation est proche. Cette pratique permet un “gagnant-gagnant” pour le consommateur qui économise sur le prix de ses articles et pour le distributeur qui vend ses produits plutôt que de les jeter. On peut aussi trouver dans ce bac, les articles avec une Date de Durabilité Minimale (DDM) dépassée, mais qui ne sont pas périmés, et sont sans danger pour la santé, même s’ils peuvent avoir parfois perdu certaines de leurs qualités (goût, vitamines, …).

Des dons aux associations caritatives

Le 11 février 2016, la France était le premier pays au monde à se doter d’une législation aussi forte contre le gaspillage alimentaire. Adoptée à l’unanimité successivement par l’Assemblée nationale (le 9 décembre 2015) et le Sénat (le 3 février 2016), la loi Garot demande aux grandes surfaces de ne pas jeter les produits encore consommables en faisant don à des associations caritatives.
C’est en ce sens que l’hypermaché Cora Dole-Choisey a donné en 2018 plus de 78 000 € de marchandise à diverses associations telles que Les Restos du coeur, le Secours Populaire, les CCAS et ainsi a contribué à sa manière, à l’augmentation du nombre de repas distribués par ces associations.

Une sensibilisation de la clientèle

Mais la lutte contre le gaspillage ne s’arrête pas au don, à la gestion de stocks ou au réflexe “anti-gaspi”. Le magasin a également choisi de mener des actions à destination de sa clientèle afin de les sensibiliser à la cause. C’est pourquoi l’on peut trouver en magasin des panneaux d’information “Anti-gaspi”.
“Nous sommes tous responsables du gaspillage alimentaire. Il a lieu à tous les étages de la chaîne d’approvisionnement et de consommation : production agricole, transformation industrielle, grande distribution, restauration, familles…
Du champ à l’assiette, tous les acteurs de la chaîne alimentaire sont concernés.
Alors pour que chaque geste compte, faisons quelques efforts et arrêtons ensemble, le gaspillage alimentaire” concluent les responsables du magasin.