Conseil municipal : les salinois sont venus au spectacle

28
Plus de spectateurs que de conseillers municipaux.

Les spectateurs étaient plus nombreux que les élus lors de la séance du conseil municipal du lundi 30 septembre. Après la minute de silence demandé par Gilles Beder en hommage au président Jacques Chirac, le conseil reprenait son cours normal avec une petite altercation entre le maire et Odile Simon, conseillère de l’opposition, sur le projet de la future maison de santé évoqué lors du conseil du 29 juillet.
Puis arrivait le premier point à l’ordre du jour concernant les démissions d’Adrien Lavier et Marie-Thé Brocard et la fixation du nombre d’adjoints. A la question formulée par l’opposition : « vous n’avez pas laissé des gens qui étaient très amis avec vous partir comme cela. Pourquoi ont-ils démissionné ? », Gilles Beder répond « pendant 5 ans, 5 ans et demi ils ont été d’accord avec moi, alors je ne sais pas pourquoi ils ont démissionné. Peut-être parce que je ne suis pas forcément très En Marche ! Adrien est quand même collaborateur d’En Marche, Marie-Thé Brocard l’est, alors est-ce qu’il y a eu des éléments plus politiques que la politique municipale ? »

Sans l’opposition pas de quorum ?

Clément Forêt faisait ensuite remarquer que six conseillers ont démissionné depuis le début du mandat de Gilles Beder. « Comment expliquer cette hémorragie ? En sachant que si nous (opposition) n’étions pas présents ce soir, le conseil municipal aurait beaucoup de mal à atteindre le quorum. »
« Je trouve quand même un peu cocasse votre intervention, Monsieur Forêt, reprend Gilles Beder, quand on sait que votre liste a démissionné d’entrée au moment des élections municipales et que normalement si les gens qui étaient dans l’ordre de la liste avaient siégé, vous ne seriez pas conseiller municipal. Donc vous ne devriez pas me donner des leçons sur les démissions quand votre propre tête de liste n’est pas présente ici. Vous représentiez quand même 50 % des salinois. La démission n’est pas une exclusivité de mon équipe. »
Finalement et pour clore ce premier point, le conseil municipal avec 7 abstentions adopte la proposition du maire de fixer à 5 le nombre d’adjoints jusqu’aux prochaines municipales.