Compétence GEMAPI du Parc Naturel Régional du Haut Jura

74
Soutènement Quai Jobez à Morez!
Soutènement Quai Jobez à Morez!
Nettoyage des embâcles sur le Tacon!

 

La Gestion des Milieux Aquatiques et la Prévention des Inondations vise à atteindre un bon état des cours d’eau et à protéger les biens et les personnes contre les risques d’inondations. La GEMAPI concerne ce que l’on appelle le «Grand cycle de l’eau», ou cycle naturel de l’eau. Ainsi elle ne concerne pas les sujets liés à l’assainissement, aux eaux pluviales ou à l’eau potable (appelé «Petit cycle de l’eau»). Quatre grands types d’actions sont mises en œuvre : l’entretien et l’aménagement des cours d’eau, l’aménagement de fraction de bassin hydrographique, la défense contre les inondations, et la protection et la restauration des écosystèmes aquatiques.

Compétence déléguée au PNRHJ…

Le territoire du Haut-Jura se caractérise par une forte présence d’eau : lacs, rivières, tourbières. Depuis sa création, le PNRHJ  s’est fortement investi dans la gestion des cours d’eau et des milieux humides, notamment sur les secteurs des bassins versants de la Bienne, de l’Orbe, de la Saine, de la Lemme et de la Valserine.
En 2018 la loi a instauré une nouvelle compétence obligatoire aux Com. Com. : la GEMAPI, tout en les incitant à la mutualiser pour une meilleure efficacité. Sur le territoire, les collectivités ont donc décidé de transférer (ou déléguer) cette compétence au PNRHJ, et pour son expérience de long terme, et pour assurer une action cohérente à l’échelle des bassins versants. En effet, les cours d’eau ne connaissant pas les limites administratives, une action de l’Homme à l’amont d’un cours d’eau peut avoir une répercussion à l’aval (et inversement). Ainsi, au sein du Parc, une équipe de 9 personnes, répartie sur deux sites : Lajoux (Valserine, Bienne-Orbe) et Orgelet (Ain, Valouse), intervient sur la gestion des cours d’eau…

Exemples de réalisations

Fin juin, consolidation d’un mur de soutènement sur la Bienne à Morez. (Quai Jobez).
En juillet, nettoyage sur le Tacon de nombreux embâcles (accumulation de bois), sur Villard Saint-Sauveur.
En septembre, intervention sur le Grosdar affluent du Tacon, à Saint-Claude, pour des travaux sur deux seuils,  afin d’améliorer la libre circulation piscicole. Et la vie continue à s’écouler…