Communauté de communes du Pays des Lacs : l’écomobilité en question

583
Jean-Claude Maillard, président de l'actuelle communauté de communes du Pays des Lacs (à droite) serait le premier Président de la future intercommunalité. Ici avec Franck Pacoud, directeur général des services.

Lors du dernier conseil communautaire présidé par Jean-Claude Maillard, il a été de nouveau beaucoup question de la fusion des 4 communautés de communes Pays des Lacs, Région d’Orgelet, Petite Montagne et Jura Sud. Fusion dont le périmètre de territoire a été acté par le Préfet en date du 15 novembre dernier.
Un dossier a été évoqué longuement : celui du projet d’éco-mobilité élaboré dans le cadre de la filière Lacs, rivières et cascades.
Ce projet  s’inscrit dans l’optique d’une diversification de l’offre touristique, du renouvellement et de l’adaptation à la demande, notamment en terme de nouveaux modes d’itinérance et de la problématique globale de changement climatique“, a commenté le président.
Ce projet consiste à proposer des vélos à assistance électrique (VAE) et reconnaître une cinquantaine de boucles avec 150 points d’intérêt, sur un territoire allant du lac de Nantua au lac de Saint-Point. Sur le Pays des Lacs, 4 boucles ont été identifiées, ainsi que 13 points d’intérêt et 2 points de départ, Clairvaux et Doucier. A raison de 3500 € par point d’intérêt et 15 000 € par point de départ, il resterait un peu plus de 22 000 € à charge de la communauté de communes du Pays des Lacs.
Ces chiffres sont bien entendu à affiner. Reste également à trouver le bon montage financier pour le fonctionnement, l’entretien et le renouvellement des vélos. Pourquoi pas envisager un partenariat avec des socio-professionnels“. Ce dossier devra donc être débattu à l’échelle de la nouvelle grande communauté de communes, avec une mise en place au printemps 2020.

“Il a fallu un énorme travail en amont, et il y en aura encore…”

Sur cette fusion qui prendra effet au 1er janvier 2020, le président Maillard s’est largement exprimé en fin de séance. “Pour partir sur des bases solides, il a fallu un énorme travail en amont, et il y en aura encore“.
Pour appuyer ses dires, le président a cité les réunions des 4 présidents tous les lundis, des directeurs généraux tous les mardis, et les commissions de travail très régulièrement. “Tout se passe bien, malgré la lourdeur. Et nous aurons ensuite 2 ans pour la mise en place“. Chaque pôle sera conservé (*) avec un vice-président territorial sur chaque ancienne communauté de communes. Concernant le personnel, le président a assuré des rencontres par secteur. Les 200 agents seront conservés, et leurs déplacements seront limités. Un premier Bureau sera élu avant le 24 janvier, pour une réélection deux mois plus tard. Jean-Claude Maillard sera le premier Président de cette future entité (au bénéfice de l’âge).

(*) : Selon certaines dernières informations, Orgelet deviendrait le pôle administratif. Pays des Lacs deviendrait le pôle Tourisme, Jura Sud celui de l’Economie, et Petite Montagne celui de l’Environnement.