Commémoration des 75 ans de la rafle du 9 avril 1944

Pour ne pas oublier…

106
Dépôt de gerbe par le préfet Vignon, JL Millet le maire et deux rescapés de la rafle!

Ce 9 avril 2019 représentait un jour particulier pour Saint-Claude. Il s’agit de la la commémoration du 75ième anniversaire de la déportation de 302 Sanclaudiens et Hauts-jurassiens sur les 2000 hommes de 18 à 25 ans convoqués sur la place du pré ce jour funeste par la Gestapo de Klaus Barbie, lors de la seconde guerre mondiale. Les malheureux ont été déportés par les Allemands dans plusieurs camps de concentration aux noms d’une tristesse absolue : Bergen-Belsen, Buchenwald, Dachau, Dora, Ellrich, Neuengamme et Ravensbrück notamment. 186 ne sont jamais revenus et des 116 rescapés, ils ne sont plus que neuf. Dont cinq étaient présents sur le parvis du monument aux morts de la ville ce jour. Dans son allocution Jean-Louis Millet le maire a voulu les saluer, et leur témoigner toute l’affection et le respect que la population a envers eux, et d’ajouter «avant et après le 9 avril 44, 379 sur les 1231 déportés jurassiens étaient Sanclaudiens et Haut-Jurassiens. Ainsi un martyr sur trois dans le Jura était Sanclaudien», et d’ajouter «Les martyrs des camps de concentration accepteraient-ils que ces 75 années de paix et de liberté construites sur leur sacrifice s’arrêtent brutalement parce que nous n’aurions pas su voir venir les dangers de demain qui sont déjà ceux d’aujourd’hui ?

Présence du Préfet du Jura

Le Préfet Richard Vignon présent en ce jour solennel a poursuivi : «Si je suis ici en ce jour, c’est bien pour commémorer le souvenir de la rafle que Saint-Claude a connu le 9 avril 1944, il y a 75 ans. Et il est essentiel de commémorer pour se souvenir, pour rendre hommage, mais aussi pour alerter les nouvelles générations, qu’hier il y a 75 ans ce sont déroulés des faits terribles, pas à des milliers de kilomètres, pas à Paris, mais ici, à Saint-Claude dans notre Jura… Cette cérémonie doit posséder cet élément pédagogique, afin de mettre en garde chacun et notamment les plus jeunes, sur ce que peut entraîner toute dérive, tout rejet de l’autre ou d’un système…»
Plus de 300 élèves des diverses écoles de la ville ont participé à cet évènement, afin que puisse perdurer la Paix. Pour cela n’oublions pas les leçons du passé…

Dépôt de gerbe par le préfet Vignon, JL Millet le maire et deux rescapés de la raffle!
La cérémonie du souvenir du 9 avril 44 au monument aux morts de la ville!
La Place du 9 avril 44 lieu de la raffle il y a 75 ans!