Les Pêcheurs Clairvaliens disent oui et répondent aux attaques de la Gaule Moirantine

53
En attente de la décision du Préfet, les deux AAPPMA, Les Pêcheurs Clairvaliens e La Gaule Moirantine, sont fermement opposés sur le classement en 2e catégorie.

Suite aux vives réactions sur les réseaux sociaux, sur la presse et par tracts interposés des pêcheurs de la Gaule Moirantine, fermement opposés à ce passage en seconde catégorie, l’AAPPMA Les Pêcheurs Clairvaliens, par la voix de son président Serge David, a tenu à exprimer son avis sur le sujet.
La commission consultative départementale grands lacs intérieurs et lacs de montagne du Jura s’est réunie le 12 septembre afin d’examiner le projet d’arrêté portant sur le classement en 2ème catégorie piscicole de la retenue de Vouglans. Pour Serge David, le passage de la retenue de Vouglans en seconde catégorie relève du bon sens pour plusieurs raisons. “Il l’est de fait par son peuplement piscicole en raison de la place prépondérante des espèces tolérantes et de la rareté des espèces sensibles à la qualité du milieu ; seul le classement en seconde catégorie permet  une protection efficace des carnassiers par des mesures réglementaires spécifiques ; la garantie a été donnée par les services de l’Etat, avec mention dans le projet d’arrêté, que des lots ne seraient pas attribués aux pêcheurs aux engins en raison de la fragilité du peuplement piscicole“.
Concernant la participation à la consultation publique, dont les résultats ont été présentés lors de la commission (154 participants, 116 favorables au maintien et 28 contre), Serge David n’y voit qu’une très faible contribution. “Cela ne représente que 7,4% des 2057 titulaires d’une carte des AAPPMA réciprocitaires sur la retenue, Clairvaux, Moirans et Saint-Claude. Malgré tous ses efforts et une campagne de désinformation et de peur irrationnelle des pêcheurs professionnels, La Gaule Moirantine n’a mobilisé qu’un peu plus d’une centaine de pêcheurs, qui représente certes 75 % des votants, mais seulement 5,6 % des titulaires d’une carte. Pour l’immense majorité des pêcheurs le maintien de la retenue de Vouglans en première catégorie n’est pas un enjeu majeur, et le passage en seconde catégorie est bien reçu. On peut d’ailleurs interpréter de la même façon l’absence à la commission de quatre communautés de communes sur cinq“.

Et maintenant ?

Le Préfet du Jura va prendre une décision. Si l’arrêté est validé, la réglementation de la seconde catégorie s’appliquera automatiquement avec des effets bénéfiques immédiats sur la gestion des carnassiers, notamment le sandre : augmentation de la taille légale, limitation du nombre de captures, interdiction de tout appât permettant de capturer des carnassiers pendant la période de fermeture, possibilité de mesures dérogatoires, possibilité d’aleviner. “Il est malhonnête de la part de nos collègues de Moirans de faire croire que les carnassiers pourront être capturés dès avril, car la date d’ouverture restera fixée à la fin du mois de mai“. Pour Serge David, une date de fermeture à la fin du mois de novembre (comme cela était le cas dans le passé) est une solution pour mettre un terme aux prélèvements excessifs en automne-hiver sur les lieux de concentration des carnassiers, mais on peut envisager également la mise en place de réserves temporaires. Enfin, en accord avec la fédération du Jura, une demande d’ouverture de la pêche de la carpe de nuit sur les lots des Pêcheurs Clairvaliens sera déposée.
Nous déplorons vivement que la Gaule Moirantine souhaite supprimer la réciprocité avec notre AAPPMA sur la retenue de Vouglans. Nous avons appris cela en consultant leur site internet. Cette décision est absurde, car elle ne fait que sanctionner les pêcheurs, notamment ceux de la Gaule Moirantine qui n’auront plus accès à la zone de pêche gérée exclusivement par notre AAPPMA. Néanmoins, nous recevons cette décision avec beaucoup de sérénité. Notre porte reste ouverte pour discuter si la raison revient chez nos collègues de Moirans“.