AEL vs mairie : du rififi dans l’air

0
355
Le Bureau de l'AEL (ici lors de l'assemblée générale 2019). Le président Ripart à droite.

Le 10 août 2020, dans un courrier envoyé au président de l’AEL (Association Economique des Lacs) avec copie à certains adhérents, Hélène Morel-Bailly, maire, déplorait “l’attitude négative et irrespectueuse” de celui-ci entretenue depuis des semaines envers elle-même et les membres du conseil municipal. Le problème était né d’une divergence sur les actions et les soutiens que devraient apporter la Municipalité pour l’organisation de certaines manifestations. Notamment concernant l’organisation du Festival de la Tour le 7 août. Les uns considérant faire le nécessaire comme pour toute association, les autres s’estimant lésés et non accompagnés surtout dans un contexte difficile pour les acteurs économiques. “Vous dites que je manque d’empathie, beaucoup disent le contraire…Par contre de votre côté vous ne montrez aucune sollicitude pour les personnes qui essaient de faire de leur mieux”.

Hervé Ripart claque la porte… mais souhaite que le travail engagé se poursuive

La réponse de Hervé Ripart ne s’est pas fait attendre. Lors d’une réunion extraordinaire du Bureau de l’AEL le 1er septembre, le président a notifié sa démission, suivie par celles du Secrétaire Michel Louillet et de la trésorière, Christelle Bolard, puis de tous les membres du Bureau. “Il y a ici une stigmatisation et une focalisation des problèmes sur ma personne. Je ne peux pas faire subir à l’ensemble des adhérents le profond malaise émanant des rapports avec la mairie”.
Hervé Ripart pense néanmoins qu’une nouvelle équipe pourrait se former afin de poursuivre le travail engagé.
Des dossiers pour 2020 seront transmis à cette dernière :  une soirée Théâtre de la Combe Noire prévue le 21 novembre et le spectacle Ferrat le 11 décembre.