Cirque : à voir, une pièce aussi drôle que technique

Le spectacle « Sabordage ! » sera présenté à Chevreaux puis à Morez. En première partie, « Monsieur O », solo de hula-hoop déjanté, drôle et absurde qui fait tourner les têtes comme les cerceaux.

47

L’homme est un drôle d’animal. En haut de l’échelle alimentaire, il n’a pas à subir les assauts répétés d’un prédateur quelconque, ni à se soucier de sa survie. Et à quoi consacre-t-il le plus clair de son temps ? A empoisonner ce qu’il mange, ce qu’il boit, ce qu’il respire, quand ce n’est pas à vouloir exterminer ses semblables…

Des situations absurdes

Partant de cette idée que l’homme est la seule espèce vivante à s’auto-détruire consciemment et à se saborder volontairement, La Mondiale générale, compagnie circassienne implantée à Arles, a imaginé un spectacle où les comportements et les situations seraient tous frappés au coin, non du bon sens, mais de l’absurde.

C’est ainsi que vous pourrez voir quatre individus escaler des plots de bois de plus en plus hauts, comme au ralenti, pour former une chaîne humaine fragile et de plus en plus risquée, avant de se lancer dans des numéros de hula hoop avec un grand cerceau pour quatre ainsi que dans mille autres jeux de bascule et d’acrobatie incertains. « Sabordage ! » est donc une pièce aussi drôle et décalée que technique et physique ; ce qui nous incite à prétendre, sans craindre de nous tromper, que Buster Keaton, génie précurseur du nonsense et maître du cinéma burlesque américain (et aussi pince-sans-rire que casse-cou) s’y serait certainement retrouvé…

Le mardi 4 juin, à 20 h 30, au Château de Chevreaux et le mercredi 5 juin, à 20 h 30, à l’école du centre de Morez. Durée : 1 h 10. Dès 5 ans. Tarif plein : 13,50 euros.