Chirurgie conventionnelle : le comité de défense des hôpitaux publics de Dole s’inquiète

A l’horizon 2023, seule la chirurgie ambulatoire (opérations programmées avec sortie du patient dans la journée) serait maintenue. Ce serait une diminution considérable du service de santé rendu à la population de 104 000 habitants du bassin dolois. Car la chirurgie conventionnelle, menacée de disparition à l'hôpital de DOLE, est un service essentiel pour la prise en charge d’opérations nécessitant une hospitalisation, pour les interventions d’urgences (appendicites, fractures…), les interventions programmées de toute nature, et pour la maternité ( sécurité en gynécologie et obstétrique). Or à ce jour, ni le Directeur de l’hôpital, ni le Maire, Président du Conseil de Surveillance de l’hôpital, ni l’Agence Régionale de Santé (ARS), ni le gouvernement n’ont confirmé le maintien du service de chirurgie conventionnelle à l’hôpital public de Dole.

336
Une initiative de signatures de la pétition est prévue mercredi 19 février devant l'Hôpital Pasteur où l'association sera présente de 14H à 17H.

Suite à une nouvelle rencontre avec plusieurs médecins de l’hôpital Pasteur, le conseil d’administration du comité de défense des Hôpitaux publics de Dole, s’est réuni ce lundi et a décidé de lancer une pétition pour le maintien de la chirurgie conventionnelle à l’Hôpital Pasteur de Dole.
“A l’horizon 2023, seule la chirurgie ambulatoire (opérations programmées avec sortie du patient dans la journée) serait maintenue. Ce serait une diminution considérable du service de santé rendu à la population de 104 000 habitants du bassin dolois. Car la chirurgie conventionnelle, menacée de disparition à l’hôpital de Dole, est un service essentiel pour la prise en charge d’opérations nécessitant une hospitalisation, pour les interventions d’urgences (appendicites, fractures…), les interventions programmées de toute nature, et pour la maternité ( sécurité en gynécologie et obstétrique). Or à ce jour, ni le Directeur de l’hôpital, ni le Maire, Président du Conseil de Surveillance de l’hôpital, ni l’Agence Régionale de Santé (ARS), ni le gouvernement n’ont confirmé le maintien du service de chirurgie conventionnelle à l’hôpital public de Dole” s’inquiètent Axel Fricke et Laurence Bernier.

La pétition est disponible sur internet, sur le site de Change.org à l’adresse :
http://chng.it/ts98zNpDqT
Par ailleurs, une initiative de signatures de la pétition est prévue mercredi 19 février devant l’Hôpital Pasteur où l’association sera présente de 14H à 17H.
Enfin l’assemblée générale du CDHPD se déroulera le lundi 24 février à la salle Edgar Faure de la mairie de Dole.
Contact : comitedefensehopitauxdole@gmail.com