Champagnole : Jean-Louis Duprez ne sera pas candidat

486
Jean-Louis Duprez a incarné la voix de la gauche champagnolaise (PS) pendant 20 années.

« Je ne serai pas candidat aux prochaines élections municipales » : Jean-Louis Duprez, « patron » (PS) de la minorité à Champagnole a annoncé le 9 janvier sa décision de quitter la scène politique locale « pour ne pas faire le mandat de trop ». Selon lui, « le cumul des mandats est une mauvaise chose et j’ai déjà fait trois mandats de conseiller municipal et deux mandats de vice-président de la Communauté de communes. Soit 20 ans de vie publique passionnants, avec le sentiment d’avoir fait mon travail ». « J’ai toujours voté, soutenu les projets permettant l’amélioration du territoire » ajoute-t-il, avec la fierté d’avoir été l’oreille bienveillante des champagnolais. L’élu s’était en effet fait à de nombreuses reprises l’écho de leurs préoccupations en conseil municipal, souvent sur des sujets touchant à leur vie quotidienne. « Cela dérangeait beaucoup sous la mandature de Jean Charroppin » se souvient-il, mais les choses avaient évolué. « Nous avions mis dans notre programme de campagne 2014 la rénovation du Rex, et celle-ci a été effectuée par Guy Saillard, mais cela ne nous dérange pas du tout » cite-il par exemple. Et c’est « sans rancœur ni rancune envers personne » qu’il raccroche à l’âge de 70 ans, tout en restant disponible pour apporter son expérience à une liste de la minorité qu’il appelle de ses vœux. Qui incarnera désormais la voix de la minorité et du pluralisme démocratique ? Bien malin qui pourrait l’assurer à l’heure actuelle (lire encadré). Mais Jean-Louis Duprez se dit toujours prêt à ferrailler contre l’extrême droite, dont les scores supérieurs à 20% le font bondir. Et à s’investir toujours dans diverses associations, après 43 ans de travail  dans l’industrie (micro-mécanique).

Philippe Cuevas se dit prêt à toute discussion pour constituer une liste. Avis aux amateurs.

Philippe Cuevas souhaite une « liste de gauche sociale »

Ex-président d’une association des parents d’élèves, syndicaliste (CGT) au niveau régional et national dans le domaine de la construction, ex-candidat aux municipales (PCF) à Champagnole…et bientôt candidat aux municipales en février 2020 ? Depuis l’annonce de Jean-Louis Duprez, Philippe Cuevas travaille en effet à la construction d’une liste de « gauche sociale » dont il ne s’imagine pas pour l’instant prendre la tête. « Sur les 29 colistiers requis, nous en avons déjà une quinzaine » a-t-il confié le 13 janvier, espérant réunir une liste complète avant le 27 février (date limite de dépôt des listes) même si cela sera « chaud ». Si quelques noms émanent de la minorité sortante, « on va presque repartir de zéro » explique-t-il : une manière de dire que le « respect démocratique » qu’il appelle de ses voeux n’est à l’heure actuelle pas garanti dans la 4e ville du Jura. Il lance d’ailleurs un appel aux volontaires en ce sens…