Champagnole emballé par le groupe Lacroix

L’entreprise familiale qui rayonne désormais dans le monde entier a inauguré sa nouvelle unité de 4000 m2 en zone industrielle.

73
La famille Lacroix a inauguré son dernier né en compagnie des élus locaux.

C’est une sucess story comme on les aime dans le Jura : depuis son siège historique de Bois d’Amont, Lacroix emballages s’est imposé comme un poids lourd du secteur, désormais leader dans une douzaine de pays à travers le monde.
Spécialistes des emballages alimentaires entre autres, l’entreprise décline ses produits en bois (production originelle pour les fromagers du haut-Jura), en carton, et en plastique. Selon Bruno Lacroix, un des dirigeants, ces derniers devraient toutefois diminuer au profit des deux premiers, développement durable oblige…
Une cinquantaine de salariés évoluent dans la nouvelle unité flambant neuve construite entre le 1er  octobre 2016 et juillet 2018, qui a plusieurs vocations : regrouper en un pôle administratif des salariés jusque là dispatchés (à Lons-Le-Saunier entre autres), mais aussi et surtout concevoir des systèmes automatisés déployés autour des presses à injecter. Ces robots « made in Champagnole » seront ensuite déployés dans le monde entier, à travers les 16 unités produisant dans divers pays (Europe, Amérique du nord et du sud, Asie). Cette nouvelle dynamique a été encouragée par la communauté de communes Champagnole Nozeroy Jura (CNJ) à hauteur de 100.000 €, une subvention attribuée dans le cadre de sa nouvelle compétence ‘aide à l’immobilier d’entreprise’.
Les 4000 m2 sortis de terre dans la zone industrielle laissent place à de nombreuses possibilités d’extension a expliqué l’architecte, Christophe Brisé.
De quoi conforter la dynamique industrielle de Champagnole, chère au président de CNJ, Clément Pernot…