Davantage de sécurité

Le conseil municipal de mars a adopté les caméras piétonnes que porteront les policiers municipaux. Le conseil municipal a aussi fixé les prix (attractifs) du lotissement « Sur Valières » entre autres.

115
Comme les suisses à Lausanne ou Zurich, les policiers champagnolais seront dotés de 4 mini-caméras.

Souriez, vous êtes filmés !

« D’ici cet été, les six policiers municipaux porteront une caméra sur la poitrine » : David Dussouillez, premier adjoint à la sécurité, a annoncé cette nouveauté (rendue possible par un décret paru le 28 février 2019 et rentrant dans le plan Vigipirate pour la protection des citoyens). Pour le maire Guy Saillard, il s’agit de protéger autant les policiers que ceux qui seront en face. « Quand le ton monte, tout le monde reste calme quand c’est filmé. Dans les lieux où ce dispositif a été testé, il n’y a plus de altercations ». Sachant qu’à Champagnole « nos policiers se font parfois copieusement insulter » a-t-il précisé, les caméras piétonnes devraient apporter un réel progrès. Les policiers devront en revanche informer les citoyens qu’ils vont être filmés avant d’allumer leur caméra. Comme pour la vidéo-protection, les images seront conservées 15 jours avant d’être détruites, et seront accessibles uniquement sur réquisition de la justice.

Le lotissement « Sur Valières » plébiscité

« Tous les lots sont pré-réservés sauf un » : Guy Saillard a annoncé que le lotissement de 62 parcelles qui va surgir de terre le long de la RD 5 (déviation) a été pris d’assaut…avant même que les tarifs ne soient annoncés. Le conseil a adopté des prix de vente bas, allant de 30 €/m2 pour les parcelles longeant la route (à forte fréquentation) à 40 €/m2 pou les parcelles éloignées. « Ces prix ont été fixés sur les mêmes bases que la précédente tranche de lotissement à côté. On n’est pas là pour faire un gros bénéfice, mais pour vendre » a-t-il précisé. En effet, une maison « rapporte » bon an mal an 1000 € à la commune en taxes locales. Sans compter le maintien d’écoles dont la situation reste un peu précaire dans cette partie de Champagnole.

Les conduites d’eau sous pression

130 ans pour l’une, 80 ans pour l’autre : les deux conduites d’eau en fonte qui alimentent les réservoirs depuis la source de la Papeterie (Sirod) portent encore beau malgré leur âge respectable. « Nous avons fait des sondages qui montrent que les épaisses canalisations ne sont pas attaquées, mais il y a pu y avoir des mouvements de terrain » (qui entrainent souvent des cassures N.D.L.R.) a relaté Guy Saillard. Plutôt que d’envisager le coûteux remplacement de plus de 10 km de canalisations, le conseil a opté pour la pose de débimètres à des endroits stratégiques pour 44.383 € HT. Ainsi, il sera possible de mieux cerner d’où proviennent les fuites. Guy Saillard a souligné la saine gestion de l’eau potable : « le budget spécifique est excédentaire  et permet de faire chaque année des travaux sans emprunter ».

Course de voitures à pédales : retour en France

« Nous avons décidé le retour à l’ancienne formule (coupe de France) » : Pascal Grenier, adjoint aux animations, a expliqué que la coupe d’Europe disputée en 2018 avait été un peu moins suivie en raison de sa date tardive. L’épreuve reine fera donc son retour le dimanche 25 août au centre-ville, même si le parcours et le déroulement restent inchangés. Pour cette discipline complètement atypique, voire quelque peu « barrée », les concurrents viendront cependant de loin (Bretagne par exemple). Les voitures les plus rapides et les mieux agencées seront récompensées par des prix décernés par la ville. Une subvention de 800 € a été votée par le conseil.