« Champagnole, capitale jurassienne des solidarités »

Une plateforme logistique départementale a été inaugurée pour faciliter les missions caritatives de la Banque alimentaire et des Restos du cœur du Jura.

66
Clément Pernot (au centre) a su saisir l'opportunité de donner une seconde vie au bâtiment.

Très attendue par les deux associations caritatives, la plateforme logistique destinée à centraliser et redistribuer les dons alimentaires provenant (ou destinés) à tout le Jura a été inaugurée le 9 décembre par les forces vives du territoire et par le préfet du Jura. Une inauguration placée sous le signe d’une renaissance pour l’ex-usine Morel décolletage, rénovée par la communauté de communes Champagnole Nozeroy Jura (CNJ). Gérard Buchot, président régional des Banques alimentaires, a souligné le caractère exceptionnel d’un tel hébergement « public », tandis que Clément Pernot, président de CNJ, a rappelé la raison d’être d’un investissement aussi conséquent (1 million € réparti entre CNJ, département et état entre autres) : « J’ai vu les bénévoles travailler dans des conditions difficiles auparavant. Désormais, nous avons les moyens d’apporter des corrections à notre société pour que les plus fragiles puissent en bénéficier ». Grâce à cette plateforme départementale, « qui innerve l’ensemble du territoire, Champagnole devient une capitale de la solidarité » a-t-il affirmé.

Dans les vastes entrepôts, les produits alimentaires sont triés par catégorie avant d’être ventilés dans tout le département.

Des entrepôts fonctionnels de 1600 m2

Pour les 35 bénévoles des restos du Cœur et pour les 40 bénévoles de la banque alimentaire qui travailleront à tour de rôle sur ce site situé en zone industrielle (route de Sapois), il n’y aura pas photo. Par l’espace tout d’abord : 700 m2 pour les Restos du cœur et 900 m2 pour la Banque alimentaire, soit 1600 m2 au total, comportant un espace mutualisé pour le chargement et le déchargement des dizaines de tonnes de denrées qui transiteront ici chaque année. Par la sécurité aussi, puisque Guy Saillard, maire de Champagnole a rappelé que « quand un poids lourd venait auparavant livrer à l’espace associatif, ça ne devenait plus possible », faisant référence à la multitude d’activités et de publics hébergés dans ce lieu. Par des produits sans doute plus diversifiés enfin, qui, depuis la Banque alimentaire de Champagnole alimenteront pas moins de 50 associations caritatives à travers tout le Jura. Permettant ainsi à 6.000 bénéficiaires (pour les Restos du cœur) et 8.000 bénéficiaires (pour la Banque alimentaire) de manger à leur faim…

Une « cuisine pédagogique » intégrée

Une « cuisine pédagogique » est même installée dans les locaux du 10 rue Alexandre Volta pour permettre à des bénéficiaires de manger plus sainement à partir des produits offerts par la générosité de l’Europe, de la France, et du Jura.