C’est dans les tuyaux

110

Nuit du cinéma ce samedi

Cette année, laissez-vous entraîner d’est en ouest des Etats-Unis, dans la nuit du grand maître de l’horreur et de la science-fiction, John Carpenter. Réalisateur indépendant, scénariste et compositeur des musiques de ses films, Carpenter a une carrière cinématographique de quarante ans et a signé de nombreux films cultes comme Halloween, The Thing, Christine, L’Antre de la folie ou Vampires. Cinéphile dès son plus jeune âge, il nomme comme maître à penser Howard Hawks ou Hitchcock, comme modèle littéraire Lovecraft ou Edgar Poe. Reconnu pour sa grande maîtrise technique, il sait comment faire monter la tension chez le spectateur, notamment en jouant sur l’anticipation. Ses thématiques favorites sont la peur de l’inconnu, la paranoïa, l’enfermement et la critique du capitalisme et des pouvoirs politiques et religieux.

Deux films cultes pour cette nuit : « New York 1997 » et « Fog », qui viennent tous deux d’être restaurés en 4K.

Séance à 20 h 30, « New York 1997 » (94’ – VOSTF). John Carpenter, 1981, Etats-Unis, action, avec Kurt Russell, Lee Van Cleef, Harry Dean Stanton. En 1997, Manhattan est devenu une immense prison ghetto où vivent, en micro-société, trois millions de prisonniers. Victime d’un attentat, l’avion du président des Etats-Unis s’écrase en plein Manhattan avec des documents ultra-secrets. Snake, un dangereux criminel, est chargé, en échange de sa grâce, de partir à la recherche du président. Parachuté dans Manhattan, il dispose de vingt-quatre heures pour mener à bien sa mission…

Séance à 22 h 30, « Fog » (86’ – VOSTF). John Carpenter, 1980, Etats-Unis, fantastique, avec Adrienne Barbeau, Jamie Lee Curtis. Interdit aux moins de 12 ans. En Californie, le port d’Antonio Bay fête son centenaire. La légende raconte que les marins d’un navire naufragé un siècle auparavant, reviendront se venger par une nuit de brouillard. Le révérend Malone découvre le journal de son ancêtre qui explique que le navire avait été coulé par six membres fondateurs de la ville. Pour expier leurs fautes, six victimes doivent périr. Or, une brume maléfique commence à semer la terreur et la mort sur son passage…

Ce samedi 11 janvier, au cinéma Le Majestic (Les Tanneurs), à Dole. Tarif unique : 5 euros par film.