C’est dans les tuyaux

70
Sur le devant, Loïc Lantoine et Marc Nammour, photographiés par Malika Oumellil.

Grande vente d’estampes et de livres d’artistes

Pour le plaisir ou en cadeau, acheter une estampe c’est aussi soutenir les créations futures et l’accueil d’artistes en résidence. La fraternelle dispose d’une collection d’environ 170 œuvres et 17 livres d’artistes, principalement imprimés en sérigraphie dans ses ateliers.

Il s’agit d’œuvres originales, conçues pour être éditées en plusieurs exemplaires, signées et numérotées. Elles sont le fruit d’un travail avec des artistes de passage, en résidence ou via des coproductions avec d’autres structures.

Il sera possible durant cette grande vente de repartir avec son œuvre encadrée.

Pour découvrir les œuvres disponibles à la vente et leurs tarifs, rendez-vous sur : www.maisondupeuple.fr/boutique

Jusqu’au 31 janvier, à la boutique / Art’Othèque de la Maison du peuple. Entrée libre. Le lundi, mardi, jeudi, vendredi de 9 h à 12 h 30 et de 14 h à 18 h, le mercredi de 9 h à 12 h 30 et de 14 h à 17 h et le samedi 14 et 21 décembre de 14 h à 19 h.

Fiers et tremblants à La Frat’

Pour sa première création aux Scènes du Jura, Marc Nammour a voulu établir un pont entre la chanson française et le rap, loin des clichés. Il s’est entouré des musiciens de son groupe La Canaille et de Loïc Lantoine, un autre écorché vif. Sur une musique aux sonorités urbaines, deux verbes se croiseront pour porter une parole poétique et soucieuse d’évoquer les « petites gens », ces héros ordinaires…

Mais de quoi Marc Nammour et Loïc Lantoine sont-ils fiers ? De leurs origines sociales modestes, du chemin parcouru et de savoir reconnaître la beauté partout où elle se niche. Et de quoi sont-ils tremblants ? De leurs incertitudes, leur sensibilité et vulnérabilité – des mots qui sonnent comme des aveux de faiblesse. En ces temps qui nous veulent durs et forts, « Fiers et tremblants » rendra gloire aux losers magnifiques – à nous tous, en somme, quand nous devenons enfin disponibles, aux heures pâles de la nuit.

Ce vendredi 13 et samedi 14 décembre, à 21 h, au café de la Maison du peuple. Entrée : 10 / 8 / 5 euros (prévente conseillée).